Accueil / Finances / Karim Zine-Eddine : “L’Afrique a très largement pris conscience du rôle de la finance”

Karim Zine-Eddine : “L’Afrique a très largement pris conscience du rôle de la finance”

Karim Zine-Eddine : “L’Afrique a très largement pris conscience du rôle de la finance”

ENTRETIEN. L’avenir de la finance mondiale pourrait se jouer en Afrique. À Paris Europlace, la place financière de Paris, on en est convaincu. Explications.

Le message de Paris Europlace, en direction de toutes les places financières mondiales en ce mardi 11 juillet est unamine : « Paris is ready and France is back », a prévenu Édouard Philippe, le Premier ministre dans un palais d’Armenonville, plein à craquer. L’attractivité de Paris est au centre de toutes les discussions en Europe. Et qu’en est-il de l’Afrique dans tout cela ? Justement, depuis quelques années, plusieurs responsables économiques français et africains s’activent en coulisses pour remettre à jour le « logiciel » sur l’Afrique. Parmi eux, Karim Zine-Eddine, la quarantaine, à la tête du département des études et des relations avec l’Afrique de Paris Europlace. Il veut pour preuve de ce changement de paradigme, l’accélération du digital qui transforme les économies africaines. Avec l’AfricaFinlab, mis en place l’an dernier, la place de Paris veut aller plus loin. Objectif : mieux faire connaître les marchés financiers africains et les opportunités qu’ils offrent aux investisseurs. Et bien sûr mobiliser les fonds d’investissement, plutôt en direction des valeurs cotées dans les bourses africaines. Car, malgré l’optimisme autour de la croissance africaine, le continent africain reste sous-financé. Témoin de ce dynamisme, Karim Zine-Eddine a décidé d’agir pour soutenir la création d’écosystèmes favorables au développement. Il nous explique ses axes d’approches.

>>Lire la suite de l’article sur le point Afrique

Aller en haut