Accueil / Mines & Energies / Kenya : augmentation significative des ressources pétrolières dans le sud du bassin Lokichar

Kenya : augmentation significative des ressources pétrolières dans le sud du bassin Lokichar

Kenya : augmentation significative des ressources pétrolières dans le sud du bassin Lokichar

A la suite d’une étude d’évaluation indépendante du potentiel des blocs onshore 10BB et 13T réalisée par le cabinet canadien DeGolyer and MacNaughton, le potentiel actuel des concessions est désormais estimé à 766 millions de barils de pétrole, soit une augmentation de 150 millions de barils (24% de plus que les dernières estimations).

C’est Africa Oil, une compagnie canadienne associée dans la JV sur les deux concessions aux côtés de Tullow, l’opérateur, et du danois Maersk Oil and Gas, qui a annoncé la nouvelle. Elle s’est dit heureuse de la nouvelle qui prouve que les efforts réalisés jusqu’ici sont porteurs.

« L’évaluation indépendante de DeGolyer and MacNaughton confirme une augmentation non négligeable du potentiel du sud du bassin du Lokichar. Avec des travaux de forage en continu et les tests de forage en cours actuellement, nous avons selon l’estimation 2C, 766 millions de barils de pétrole, en progression de 24% par rapport aux dernières estimations. Or, le bassin pourrait contenir jusqu’à 1,63 milliard de barils de pétrole brut. Ce niveau de ressources nous renforce dans notre conviction selon laquelle nous allons très bientôt dépasser le seuil requis pour le démarrage du développement. Nous continuons à faire avancer les travaux pour démarrer le développement au cours de 2017 », a commenté Keith Hill, le directeur général d’Africa Oil.

Le bassin du Lokichar est situé dans le nord du pays et fait l’objet de la convoitise de certaines grandes compagnies de l’industrie pétrolière. Le gouvernement a récemment lancé un plan de construction d’un pipeline qui servira à convoyer l’or noir produit dans la région vers la clientèle locale.

agenceecofin.com

Aller en haut