Accueil / Finances / Kenya: Family Bank réalise une perte nette de 4,7 millions $ au cours du premier semestre de 2017

Kenya: Family Bank réalise une perte nette de 4,7 millions $ au cours du premier semestre de 2017

Kenya: Family Bank réalise une perte nette de 4,7 millions $ au cours du premier semestre de 2017

La banque kényane Family Bank a déclaré pour le premier semestre 2017, une perte nette de 492,4 millions de shillings (4,7 millions $). Une contreperformance qui tranche avec le bénéfice net de 711,5 millions de shillings, réalisé sur la même période en 2016.

Le management de la banque explique cette situation par plusieurs raisons, notamment, la contraction des volumes de prêts qu’elle a accordés, le contre-effet de l’encadrement des taux d’intérêts bancaires dans le pays et la baisse de près de 14,5% des revenus de frais et commissions.

Par ailleurs, Family Bank doit faire face à une augmentation de ses créances douteuses, dont le stock, est passé de 5,1 milliards de shillings à la fin juin 2016, à 7,7 milliards de shillings kényanes au 30 juin 2017. Elle a ainsi du accroître l’encours des provisions pour créances douteuses de près du tiers, les portant de 299 millions de shillings à 391 millions de shillings.

La banque centrale kényane a adopté en 2016 une mesure visant à limiter les taux d’intérêts applicables aux prêts bancaires. L’objectif visé par cette réforme était de favoriser l’inclusion financière, en rendant l’accès au crédit moins cher. Mais il semble finalement que cela ait provoqué un effet contraire. Les banques qui se plaignent de ne pouvoir se rémunérer à la juste mesure du risque qu’elles prennent, ont tendance à ne plus prêter autant à l’économie, notamment au secteur privé.

agence ecofin

Aller en haut