Accueil / Finances / Kenya : I&M Holdings émettra 21 millions de nouvelles actions comme paiement partiel…

Kenya : I&M Holdings émettra 21 millions de nouvelles actions comme paiement partiel…

Kenya : I&M Holdings émettra 21 millions de nouvelles actions comme paiement partiel…

Kenya : I&M Holdings émettra 21 millions de nouvelles actions comme paiement partiel dans l’acquisition de Giro Bank

Le groupe bancaire kényan I&M Holding qui occupe le sixième rang sur son marché domestique (Kenya), tient son planning quant à son projet d’acquérir Giro Commercial Bank, un établissement financier opérant lui aussi au Kenya. Le 11 décembre 2015, I&M avait indiqué qu’il prévoyait de finaliser cette opération à la mi 2016. A la fin de semaine dernière, il a communiqué qu’il émettra 21 millions de nouvelles actions, en guise de paiement partiel dans le cadre de cette opération.

Chacune des actions sera valorisée à 121,05 shillings et I&M Holdings y ajoutera un paiement en espèce de 2,5 milliards de shillings (environs 25 millions $). L’émission des nouvelles actions aura un effet de dilution de 5,1% sur le capital actuel du groupe. Ce dernier promet cependant que, grâce à cette acquisition, il devrait économiser 60 millions de shillings et générer un bénéfice avant impôts supplémentaire de 500 millions de shillings chaque année

Une assemblée générale extraordinaire a été convoquée le 27 juin prochain chez I&M, afin d’approuver l’exécution du plan. Les observateurs basés au Kenya sont d’avis que cette acquisition sera d’une importance capitale pour le groupe car Giro Commercial Bank opère sur le même segment que lui, à savoir, celui des petites et moyennes entreprises et de la banque de détail.

Si l’opération se solde par un succès, I&M Holdings aura ainsi résolu plusieurs problèmes, notamment, renforcer ses fonds propres selon les nouvelles directives du régulateur kenyan, accroître ses part de marché en limitant les coûts d’investissement et se donner l’occasion de générer plus de revenus. Ses actionnaires devraient valider le nouveau plan sans grandes difficultés.

Dans un contexte marqué par la hausse des créances douteuses sur le marché bancaire kényan, I&M Holding a su garantir aux investisseurs une progression des rendements et des dividendes. Sur le Nairobi Securities Exchange où le groupe est coté, son action s’affichait à 110 shillings à la clôture de la séance boursière de vendredi 3 juin 2016. Même si on est loin des 139 shillings du premier juin 2014, cette valeur constitue une amélioration en comparaison à son plus bas niveau depuis 2014, atteint le 1er novembre 2015 à 98 shillings.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut