Accueil / Mines & Energies / Kenya : le gouvernement recherche un FEED pour l’élaboration d’un projet de pipeline

Kenya : le gouvernement recherche un FEED pour l’élaboration d’un projet de pipeline

Kenya : le gouvernement recherche un FEED pour l’élaboration d’un projet de pipeline

Nairobi s’est lancé à la recherche d’entrepreneurs pour la conception de services d’ingénierie de base relatifs à son nouveau projet de pipeline qui reliera Lokichar à Lamu, annonce Energy Global.

Charles Keter (photo) le ministre en charge de l’énergie, a déclaré à cet effet que le projet devrait être achevé et prêt pour exploitation en 2021, tout en soulignant que le coût global du projet est de 2,1 milliards $.

Ce nouveau projet de conduit pétrolier, qui a resurgi après l’échec des négociations concernant le transport du brut ougandais sur le marché international à travers le port de Lamu, est vital pour le pays car il permettra de faciliter le convoiement de l’huile de Lokichar, dans le bassin du lac Turkana, vers la clientèle internationale.

« L’objectif principal du FEED [Front-End Engineering Design, Ndlr] est de réaliser les dessins nécessaires pour toutes les disciplines d’ingénierie en relation avec le système de pipeline d’exportation de pétrole brut », a précisé le responsable. Il a ensuite ajouté que même si le projet n’a pas atteint le stade de financement, des avancées considérables ont été faites jusqu’ici : « il y a des entreprises et institutions financières qui se sont rapprochées de nous. L’année dernière, la Société financière internationale (SFI) a montré un certain intérêt pour le projet, tout comme la Banque africaine de développement (BAD). Elles se sont dit prêtes pour nous appuyer. Elles attendent juste la décision de notre gouvernement sur l’itinéraire du conduit ».

En attendant la réalisation du projet, Nairobi transportera son huile par camions et par trains.

Olivier de Souza
agenceecofin.com

Aller en haut