Accueil / Tic & Telecoms / Kenya : le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile dépasse 40 millions

Kenya : le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile dépasse 40 millions

Kenya : le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile dépasse 40 millions

Le nombre d’abonnements mobiles a augmenté de 2,8% pour arriver à 40,2 millions jusqu’à fin juin 2017, révèlent les dernières statistiques de l’Autorité des Communications du Kenya.

Un récent rapport de cette autorité indique que le niveau de couverture de téléphonie mobile a augmenté de 2,5 points de pourcentage pour s’établir à 88,7%, contre 86,2% enregistré au trimestre précédent.

Selon le rapport, le paiement des biens et des services par les plates-formes de transfert d’argent mobile a atteint 6,92 milliards de dollars. Un chiffre assez significatif par rapport à 1,02 milliard de dollars en décembre 2015.

Le régulateur de l’industrie, dans ce rapport couvrant la période avril-juin, indique que le nombre d’abonnements aux services financiers par téléphone mobile s’établit à 28,0 millions alors que le nombre d’agents enregistrés dans ce domaine était de 180 657.

Durant cette période, un total de 480,5 millions de transactions (retraits et dépôts) d’une valeur de 12 milliards de dollars ont été réalisés.

“La croissance positive observée dans le transfert d’argent mobile a été principalement motivée par l’utilisation généralisée des solutions d’argent mobile et l’adoption du service parmi les groupes traditionnellement mal desservis (populations rurales) et une gamme de plus en plus large de services d’argent mobile (y compris les produits d’assurance et de prêt ) au Kenya”, indique le rapport.

Le service financier par téléphone portable devient de plus en plus une partie intégrante de la vie économique des Kenyans, au cours de la dernière décennie. Le téléphone portable est aujourd’hui utilisé pour le décaissement de prêts, le transfert d’argent, le payement dans les commerces, des factures des services publics (eau, loyer et électricité), des frais de scolarité, des dividendes.

NAIROBI, 30 septembre (Xinhua)

Aller en haut