Accueil / Développement / Kenya : les réserves de dollars en baisse à cause de la dépréciation du shilling

Kenya : les réserves de dollars en baisse à cause de la dépréciation du shilling

Kenya : les réserves de dollars en baisse à cause de la dépréciation du shilling

Les réserves kényanes de devises étrangères sont faibles en ce début d’année, passant en-dessous de 7 milliards de dollars pour la première fois depuis de nombreux mois.

Les réserves de dollars, comme le montrent les données officielles de la Banque centrale du Kenya (CBK), s’élèvent à 6,9 milliards de dollars, soit 4,56 mois de couverture des importations, son niveau le plus bas en environ un an.

Les réserves de devises étrangères ont connu un pic de 7,8 milliards de dollars (5,2 mois de couverture des importations) en octobre dernier, mais le shilling qui se déprécie a grignoté les réserves.

Ces derniers mois, la Banque centrale a dû vendre les réserves de dollars pour soutenir le shilling, qui subit la pression des devises internationales.

La semaine dernière, le shilling a clôturé l’année au niveau bas de 102,4 par rapport au dollar, soit une baisse par rapport à la semaine précédente (102,3), ont montré les données de la Banque centrale.

Pendant cette période, la Banque centrale a vendu une quantité non spécifiée de dollars pour soutenir l’unité locale, conduisant à la baisse des réserves étrangères qui sont passées de 7,03 milliards de dollars à 6,9 milliards de dollars actuellement.

D’après les analystes, le shilling a résisté en 2016, ne se dépréciant que de 0,1%. La devise kényane s’est appréciée face au dollar surtout pendant le premier semestre de l’année, principalement grâce aux hauts niveaux de réserves étrangères, avec une moyenne de 7,5 milliards de dollars, et une hausse de 11% de l’argent envoyé par la diaspora au cours de l’année s’achevant à juin 2016 pour atteindre 1,7 milliard de dollars.

Mais, vers la fin de l’année, le shilling s’est déprécié face au dollar devenu plus fort suite à l’augmentation du taux de référence de la Fed aux Etats-Unis. Le soutien du shilling par la Banque centrale a conduit à une baisse des réserves de devises étrangères qui sont passées de 7,8 milliards de dollars en octobre à moins de 7 milliards, ce qui a entraîné une baisse des mois de couverture des importations en-dessous d’une moyenne annuelle de 4,9 mois, ont analysé les experts de Cytonn, compagnie d’investissement basée à Nairobi. F

NAIROBI, 3 janvier (Xinhua)

Aller en haut