Accueil / Tic & Telecoms / Kenya: Safaricom a réalisé une seconde injection de capital dans la start-up mSurvey

Kenya: Safaricom a réalisé une seconde injection de capital dans la start-up mSurvey

Kenya: Safaricom a réalisé une seconde injection de capital dans la start-up mSurvey

L’opérateur de téléphonie mobile Safaricom a procédé à une nouvelle opération d’injection de capital dans la start-up de sondage sur mobile mSurvey. L’opération dévoilée le 26 août 2016 a été menée à travers Spark Venture, le véhicule d’investissement d’une valeur d’1 million de dollars dédié au soutien des start-up, lancé en 2014 par l’opérateur leader du marché télécoms kényan.

Bob Collymore, le président directeur général de Safaricom, a expliqué que l’investissement consenti, le second du genre, et dont le montant n’a pas été dévoilé, « bénéficiera à mSurvey à travers l’acquisition par la start-up des ressources nécessaires à sa future phase de croissance et de fourniture de solutions innovantes pour diverses entreprises ».

A travers son siège social à Nairobi au Kenya, ses bureaux régionaux à San Francisco aux USA et à Trinité et Tobago dans les Caraïbes, la start-up mSurvey fournit déjà ses services à de nombreuses entreprises en Afrique, en Asie, en Amérique latine et aux Caraïbes. Parmi celles-ci, figurent entre autres Airtel Kenya, Java House, Mc Kinsey & Company, Harvard Medical School, University of Washington, Digicel ou encore Procter & Gamble. Les fonds obtenus de Safaricom permettront donc à la société mSurvey d’entrer sur de nouveaux marchés, et par conséquent d’accroître sa présence à travers le globe et ses revenus.

Pour Kenfield Griffith (photo), le fondateur et Pdg de mSurvey, « pendant trop longtemps, l’accès direct aux données mondiales était impossible, mais nous sommes témoins de la puissance de la technologie. Spécifiquement, la messagerie mobile sur nos téléphones intelligents permet de relier les gens aux audiences locales. Avec le soutien de Safaricom, nous accélérons notre vision d’apporter aux marchés émergents des données de haute intégrité qui permettent une meilleure prise de décisions et suscitent la croissance, le changement et la transformation ».

 

 

 

Muriel Edjo / agence ecofin

Aller en haut