Accueil / Tic & Telecoms / Kenya: Safaricom accélère la diversification de ses revenus avec un service de réservation…

Kenya: Safaricom accélère la diversification de ses revenus avec un service de réservation…

Kenya: Safaricom accélère la diversification de ses revenus avec un service de réservation…

Kenya: Safaricom accélère la diversification de ses revenus avec un service de réservation de taxi par mobile

L’opérateur de téléphonie mobile Safaricom annonce la mise prochaine sur le marché d’un service de mise en contact d’utilisateurs avec des conducteurs réalisant des services de transport, via des applications mobiles. Le service baptisé Little Cabs est le fruit d’un partenariat entre le leader du marché télécoms kényan et le développeur kényan de logiciels Craft Silicon. Au-delà de concurrencer la société Uber qui a posé ses valises dans le pays en 2015, l’entrée de la filiale du groupe télécoms britannique sur ce segment rentre surtout dans le cadre de la diversification de ses revenus.

Safaricom, dans un contexte de diminution des revenus voix qui ont chuté de 4%, en raison de la baisse des coûts d’appel et de la concurrence des applications de Voix sur IP, a décidé, depuis l’année dernière, de tirer un maximum de profits de la data. La société qui propose déjà le haut débit à ses consommateurs, a ainsi pris la résolution de multiplier les services à valeur ajoutée pour gonfler ses revenus sur ce segment. Elle propose déjà, entre autres, l’accès à l’information en ligne via Daily News ePaper, un service d’e-commerce varié à travers My Market ou encore un accès aux jeux vidéo sur Internet.

Grâce à cette innovation continue dans la data, Safaricom a vu ses revenus augmenter sur ce segment de 17,95% à 24,97%, au terme de l’année financière achevée en mars 2016. Soit une croissance de 39%. De 2013 où la data représentait 1% des revenus globaux de la société, l’année écoulée, le segment a pesé pour 12% dans les revenus de l’entreprise. Soit 24,97 milliards de shillings kényans (247 203 000 dollars) sur un revenu total de 195,68 milliards de shillings (1 937 232 000 dollars) enregistré par la compagnie. Safaricom ne compte pas s’arrêter en si bon chemin pour les prochaines années et continue à investir dans l’innovation pour valoriser davantage sa data.

agenceecofin.com

Aller en haut