Accueil / Mines & Energies / Khartoum et Juba ont scellé un accord de principe sur le pétrole

Khartoum et Juba ont scellé un accord de principe sur le pétrole

Khartoum et Juba ont scellé un accord de principe sur le pétrole

Les ministres en charge du pétrole des deux Soudan ont signé un accord de principe concernant le montant de la redevance que devra payer le Soudan du Sud pour l’utilisation des oléoducs soudanais. Cette redevance jusque là fixe sera désormais facturée en fonction de la variation des prix du brut.

«Nous nous sommes accordés sur le principe d’une révision de l’accord», a déclaré Stephen Dhieu Dau, le ministre sud-soudanais du Pétrole. C’est en effet Juba qui a fait les premiers pas dans le sens de la révision de l’accord, motivé par la chute des prix du pétrole sur le marché. Une situation qui obligeait le Soudan du sud à vendre à perte son pétrole à cause des charges liées au transport via les conduits soudanais chiffrés à 24 $ par baril.

«La redevance fluctuera à la hausse ou à la baisse, en fonction des prix du brut au niveau mondial», a précisé l’autorité de Juba.

Lors de la proclamation de l’indépendance le 9 juillet 2011, après des décennies de conflit avec le Soudan, le Soudan du Sud avait hérité de 75% des réserves pétrolières du Soudan pré-sécession. Mais, enclavé, il continue de dépendre des infrastructures soudanaises pour exporter son pétrole, rappelle Les Dépêches de Brazzaville.

Olivier de Souza
agenceecofin.com

Aller en haut