mardi 22 septembre 2020
Accueil / Mines & Energies / Kosmos Energy envisage de s’appuyer sur ses recettes pétrolières pour développer davantage de projets gaziers

Kosmos Energy envisage de s’appuyer sur ses recettes pétrolières pour développer davantage de projets gaziers

Kosmos Energy envisage de s’appuyer sur ses recettes pétrolières pour développer davantage de projets gaziers

Le PDG de Kosmos Energy, Andy Inglis a annoncé que la production pétrolière à court terme de la société sera consacrée au financement de nouveaux projets de gaz naturel à moyen et long terme. La compagnie marque ainsi sa volonté de concentrer ses activités sur le gaz naturel qui, malgré la baisse des cours en ce moment, est devenu plus rentable que le pétrole.

C’est aussi une façon pour la compagnie américaine de s’impliquer dans les efforts de l’industrie visant à réduire les émissions de COau cours des prochaines années. D’ailleurs, Kosmos a intégré le risque climatique dans sa stratégie commerciale, après une analyse de ses actifs.

« Le gaz naturel jouera un rôle critique dans la transition énergétique émergente vers des combustibles moins polluants », a affirmé le responsable principal de la société.

Par ailleurs, une nouvelle politique de développement prévoit que la firme cotée à Londres, teste en profondeur son portefeuille africain en renforçant les activités d’exploration en Namibie, en Afrique du Sud, à Sao Tomé et au large de la Guinée équatoriale. Elle ne cherchera donc pas à accéder à de nouveaux bassins d’exploration.

Au terme du dernier trimestre de 2019, elle a enregistré une perte nette de 35,7 millions de dollars. Le total des recettes et autres revenus pour le trimestre s’est élevé à 462,5 millions de dollars. À titre de comparaison, le bénéfice de Kosmos Energy au quatrième trimestre 2018 était de 185,5 millions de dollars, sur des revenus de 309,5 millions de dollars. Les dépenses d’investissement pour le quatrième trimestre de 2019 ont été de 122 millions de dollars.

Quant à la production nette totale au dernier trimestre, elle s’est élevée en moyenne à environ 65 200 bep par jour. La société prévoit que sa production nette quotidienne en 2020 se situera entre 62 000 et 70 000 barils.

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut