Accueil / Finances / La BAD finance la création du Rwanda Innovation Fund

La BAD finance la création du Rwanda Innovation Fund

La BAD finance la création du Rwanda Innovation Fund
Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement vient d’approuver un prêt de 30 millions de dollars pour le lancement du Rwanda Innovation Fund, un projet dont l’un des objectifs est l’accompagnement, par une ligne de financement, les petites et moyennes des pays de l’Afrique de l’Est.

La Banque africaine de développement vient de s’engager pour la création du Rwanda Innovation Fund (Fonds rwandais pour l’innovation, ou RIF). Cette semaine, le conseil d’administration de l’institution panafricaine a en effet décidé d’octroyer un prêt de 30 millions de dollars pour appuyer la mise en place de ce mécanisme de promotion de l’économie de l’innovation au Rwanda et dans la zone de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC).

Les fonds mis à la disponibilité du RIF permettront de financer des petites et moyennes entreprises (PME) œuvrant dans le secteur des technologies, mais aussi à développer les capacités de l’écosystème entrepreneurial et d’innovation du pays, indique un communiqué de la BAD.

Du côté du Rwanda, l’on estime que ce financement arrive à point nommé, puisque le gouvernement a déjà lancé une stratégie de promotion des technologies et de l’innovation, mais ne dispose pas de capital-risqueurs qui pourraient soutenir le développement des startups de ces secteurs. Non seulement les investisseurs locaux n’arrivent pas à répondre aux besoins des entreprises débutantes, mais leurs capacités de financement restent limitées.

«En accordant ce prêt au gouvernement du Rwanda, la Banque veut permettre au pays de développer le secteur et d’attirer des investisseurs privés. Le projet permettra à la Banque de jouer un rôle de premier plan en aidant les pays membres régionaux à développer des écosystèmes d’innovation durables, stimuler la croissance entrepreneuriale, combler les déficits de financement, réduire la pauvreté et promouvoir la croissance socioéconomique», a confié Abdu Mukhtar, directeur du Développement de l’industrie et du commerce de la BAD.

150 entreprises potentiellement éligibles

Le RIF permettra à terme de financer, de soutenir et de renforcer les capacités des entrepreneurs du secteur de l’innovation technologique, notamment en matière de planification et de gestion d’entreprises, mais également des droits de propriété intellectuelle au Rwanda et dans l’EAC. Avec le financement, assure la BAD, l’on s’attend à mobiliser jusqu’à 100 millions de dollars auprès du gouvernement rwandais, et des investissements d’appuis de près de 300 millions de dollars au profit de 150 entreprises se situant à divers stades d’évolution et des 20 premières opportunités de croissance.

Le projet contribuera à créer plus de 2 000 emplois directs et plus de 6 000 emplois indirects au cours de son cycle de vie de 10 ans. Il permettra de renforcer les capacités de 7 à 10 incubateurs et accélérateurs, de faciliter la mise en place de 3 à 5 réseaux d’investisseurs supplémentaires et de former environ 30 000 entrepreneurs dans la région.

Notons que ce projet entre dans le sillage des priorités de la BAD (High 5) et de sa stratégie décennale pour tirer parti de l’innovation dans tous les secteurs afin de promouvoir la croissance inclusive, l’autonomisation des jeunes et la création d’emplois.

Sylvain Vidzraku

afrique.latribune

Aller en haut