Accueil / Mines & Energies / La BAD sera l’administratrice de l’Initiative africaine des énergies renouvelables (AREI)

La BAD sera l’administratrice de l’Initiative africaine des énergies renouvelables (AREI)

La BAD sera l’administratrice de l’Initiative africaine des énergies renouvelables (AREI)

Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement vient d’approuver la proposition faite par le directoire de l’institution de faire de cette dernière l’administratrice et la gestionnaire des ressources de l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables (AREI).

Lancée lors de la COP 21 qui s’est tenue, en 2015, à Paris, l’initiative vise à mettre en valeur les abondantes ressources du continent en matière d’énergies renouvelables, permettant ainsi d’atteindre les objectifs de développement fixés par les pays. Lors de son lancement, cette initiative a reçu le soutien des partenaires au développement qui ont promis de mobiliser au moins 10 milliards $ pour la soutenir.

L’AREI sera menée par ses différents organes que sont le conseil d’administration, le comité technique, une unité indépendante d’exécution et un administrateur. En assumant cette dernière responsabilité, la BAD s’engage, entre autres, à mettre en place un Fonds commun de libre accès via lequel les différents acteurs compétents, prenant part à l’initiative, pourront avoir accès au financement mobilisé au profit de l’initiative. Dans ce cadre, la France et l’Allemagne ont déjà alloué respectivement 6 millions € et 2 millions € à l’AREI.

Gwladys Johnson
agence ecofin

Aller en haut