Accueil / Finances / La banque centrale du Ghana maintien le taux directeur à 21 % pour les deux prochains mois

La banque centrale du Ghana maintien le taux directeur à 21 % pour les deux prochains mois

La banque centrale du Ghana maintien le taux directeur à 21 % pour les deux prochains mois

Le Comité sur la politique monétaire (CPM) de la banque centrale du Ghana a maintenu son taux directeur de référence à 21%, a annoncé lundi à Accra le gouverneur de la Banque du Ghana, Ernest Addison.

Cette décision interrompt la série de coupes du taux directeur qui a commencé en mars avec une réduction du taux de 200 points de base pour s’établir à 23,5%, par rapport à 25,5% précédemment.

La position de la politique a été allégée depuis mars, en accord avec les pressions inflationnistes en baisse depuis le début de l’année, les analystes projetant une autre baisse du taux directeur à la fin du cycle du CPM.

“Lors de ce cycle du CPM, le comité a néanmoins décidé qu’il était temps de mettre sur pause le cycle d’allègement étant donné les risques émergents liés à la perspective d’inflation, tout en restant vigilant et déterminé à répondre et à mener des actions politiques nécessaires si ces premiers signes de pressions sous-jacents persistaient. Par conséquent, le comité a décidé de maintenir le taux directeur à 21%”, a annoncé M. Addison.

L’inflation a commencé à baisser en janvier 2017, passant de 15,5% en décembre 2016 à 13,3% jusqu’à juillet où elle a davantage baissé à 11,9%.

Le gouverneur a souligné le besoin de surveiller davantage les pressions inflationnistes, ajoutant que la légère hausse de l’inflation de base est symptomatique des pressions inflationnistes émergentes.

Le pays vise un taux d’inflation de 8% d’ici 2018.

Concernant la consolidation de la situation financière, le gouvernement a fait savoir que le processus était en cours, précisant : “Bien que les dépenses soient restées dans les objectifs, le rythme des dépenses a augmenté en juin et juillet”.

“Les mauvaises performances continues des revenus pourraient cependant poser des problèmes à la perspective financière”, a mis en garde le gouverneur de la banque centrale du Ghana.

ACCRA, 25 septembre (Xinhua)

Aller en haut