Accueil / Finances / La Banque d’investissement de la CEDEAO lève 40 milliards FCFA sur le marché de l’UEMOA

La Banque d’investissement de la CEDEAO lève 40 milliards FCFA sur le marché de l’UEMOA

La Banque d’investissement de la CEDEAO lève 40 milliards FCFA sur le marché de l’UEMOA

UEMOA_PortraitLa Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) a levé avec succès un montant de 40 milliards FCFA (environ 80 millions de dollars) à travers un emprunt obligataire sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), a appris jeudi APA auprès de la Société de gestion et d’intermédiation (SGI) CGF Bourse basée à Dakar.

”L’opération a été un grand succès avec un taux de souscription des investisseurs de 145,12%”, estime le directeur du marketing et de la communication de la CGF Bourse, Oumar Dème, qui fut co-chef de file de l’opération avec la SGI Togo.
L’emprunt obligataire par appel public à l’épargne dénommé BIDC 6,5% 2014-2021 a été lancé le 18 février 2014 pour une durée d’un mois devant arriver à échéance le 18 mars 2014.
Mais l’opération a été clôturée par anticipation le 14 mars 2014, signale M. Dème.
Le montant collecté s’est élevé à 58,046 milliards FCFA. Mais l’émetteur a finalement retenu le montant sollicité initialement c’est-à-dire 40 milliards FCFA avec une date de jouissance fixée au 28 mars 2014.
L’emprunt de la BIDC est assujetti à un taux d’intérêt de 6,5% net par an, pour une durée de 7 ans, dont 1 an de différé pour le remboursement du capital. L’opération est à échéance semestrielle c’est-à-dire que les intérêts seront payés semestriellement à partir de la fin du premier semestre 2014. Le remboursement du capital sera aussi semestriel avec deux semestres de différé à raison d’un douzième du capital par semestre.
Selon M. Dème, conformément à l’Article 49 des statuts de la BIDC, celle-ci bénéficie des immunités, privilèges, facilités financières et exemptions fiscales. Ainsi, les revenus liés à ces obligations seront exonérés de tout impôt dans l’ensemble des pays de la CEDEAO.Les fonds collectés sont destinés au financement des opérations générales de prêt dans l’UEMOA.
Aller en haut