Accueil / Développement / La Banque mondiale prévoit une croissance de 3,1% pour le Maroc en 2018

La Banque mondiale prévoit une croissance de 3,1% pour le Maroc en 2018

La Banque mondiale prévoit une croissance de 3,1% pour le Maroc en 2018

La Banque mondiale anticipe une croissance de 3,1% en 2018 pour le Maroc. A moyen terme, le Royaume devrait être capable d’accélérer sa croissance grâce à ses réformes, la bonne performance des industries nouvelles ou encore la reprise en Europe, rapporte jeudi le site “L’Economiste”.

L’Economiste rapporte que le taux de croissance du Maroc, qui était de 4,1% en 2017, devrait s’établir à 3,1% en 2018 et 3,2% pour les deux années suivantes, citant des nouvelles projections de la Banque mondiale qui vient de publier ses “Perspectives économiques mondiales”.

Le ralentissement de la croissance marocaine est aussi le scénario anticipé par la majorité des institutions nationales, rappelle la même source. Le gouvernement table sur une croissance de 3,2% en 2018. Pour Bank Al-Maghrib (banque centrale), elle se limitera à 3% et devrait s’accélérer pour atteindre 3,6% en 2019.

Pour la Banque mondiale, le Maroc fait partie des pays où l’activité est restée solide en 2017 en partie grâce à la production agricole. Comme plusieurs pays importateurs de pétrole, le Royaume a su profiter de la baisse du cours du pétrole pour réduire les subventions énergétiques. Mais l’Etat n’est pas allé au bout de la réforme des subventions, explique “L’Economiste”.

Le Maroc a pu améliorer sa position budgétaire grâce aux programmes du FMI et de la Banque mondiale. Ces efforts ont été accompagnés de réformes plus larges visant à améliorer le fonctionnement du marché du travail, le climat des affaires et la compétitivité, précise la même source.

RABAT, 11 janvier (Xinhua)

Aller en haut