Accueil / Mines & Energies / La Banque nationale éthiopienne attribue la baisse des recettes aurifères à la contrebande

La Banque nationale éthiopienne attribue la baisse des recettes aurifères à la contrebande

La Banque nationale éthiopienne attribue la baisse des recettes aurifères à la contrebande

La Banque nationale éthiopienne (NBE) a déclaré lundi que la contrebande nuisait à l’offre d’or en Éthiopie et aux recettes de ce secteur.

Le gouverneur du NBE, Teklewolde Atnafu, a déclaré que la banque centrale reprendrait prochainement un programme d’incitations aux producteurs d’or suspendu pour lutter contre la contrebande.

La Banque centrale a acheté de l’or à des prix supérieurs de cinq pour cent à ceux de la bourse des métaux de Londres, entraînant une perte annuelle de quelque 80 à 100 millions de birrs éthiopiens, soit environ 3 à 3,7 millions de dollars.

La banque a acheté l’or malgré ce tarif élevé car elle est consciente de l’importance de ce secteur pour le pays, en particulier en termes de créations d’emploi.

Toutefois, la banque a suspendu son programme incitatif en 2011 en raison de son caractère “non profitable”.

Lundi, la banque centrale a déclaré qu’elle remettrait en vigueur ce programme d’incitation afin de réduire l’impact de la contrebande.

Elle a également annoncé que le montant d’or minimum racheté par la banque aux producteurs d’or serait réduit à 50 grammes, contre 150 grammes précédemment.

ADDIS ABEBA, 6 novembre (Xinhua)

Aller en haut