Accueil / International / La BCE évoque un report de ses mesures sur les créances douteuses

La BCE évoque un report de ses mesures sur les créances douteuses

La BCE évoque un report de ses mesures sur les créances douteuses

La Banque centrale européenne finalisera d’ici la fin du premier trimestre ses nouvelles règles sur les futures créances douteuses. Mais elle pourrait en reporter la mise en oeuvre, a déclaré mercredi Danièle Nouy, responsable de la supervision bancaire au sein de la BCE.

“L’annexe sera finalisée durant le premier trimestre de cette année”, a-t-elle dit à Francfort. “Nous avons examiné tous les commentaires et les avis juridiques que nous avons reçus et nous allons amender l’annexe en conséquence”, a-t-elle ajouté. “Entre autres choses, nous pourrions déplacer la date d’entrée en vigueur (…).”

La BCE s’est fixée pour priorité de réduire le stock existant des créances douteuses accumulées depuis la crise financière dans le bilan des banques de la zone euro. Leur montant cumulé atteint 759 milliards d’euros. Elle souhaite aussi mettre au point des dispositifs permettant d’éviter que les banques n’accumulent à l’avenir de nouveaux prêts non performants (NPL).

Elle se heurte toutefois aux réticences de banquiers et de parlementaires européens, notamment italiens, qui craignent qu’un durcissement des règles en matière de fonds propres n’étouffe la reprise économique observée dans la zone euro, en particulier dans les pays les plus fragilisés par la crise.

Trois sources ont déclaré à Reuters que la BCE devrait publier en mars un document se limitant à exposer les principes de sa réforme, dont les détails nécessiteraient encore plusieurs mois de travail et de consultations. Aucune décision n’a été prise pour l’instant, ont dit les sources.

Ce report permettra aussi à la BCE de prendre en compte les propositions à venir de la Commission européenne et d’éviter ainsi un nouveau conflit entre Francfort et Bruxelles.

ats/reu/rp
zonebourse

Aller en haut