Accueil / Finances / La Beac abaisse le taux de la croissance de 1,8 à 1,7% pour l’année 2016

La Beac abaisse le taux de la croissance de 1,8 à 1,7% pour l’année 2016

La Beac abaisse le taux de la croissance de 1,8 à 1,7% pour l’année 2016

Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) a tenu le 26 octobre 2016 à Yaoundé, une session ordinaire au cours de laquelle, Lucas Abaga Nchama (photo), président du CPM, a indiqué que le taux de croissance de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) pour l’année 2016 sera de 1,7%, un taux en baisse comparé à 1,8% annoncé en juillet dernier.

« Cette décélération de la croissance économique est en relation avec les performances défavorables du secteur pétrolier, combinées avec le repli des activités dans la branche BTP. Par ailleurs, la sous-région subit le choc de l’insécurité », a déclaré Lucas Abaga Nchama, sans plus de détails. Le CPM a décidé de maintenir inchangé le principal taux directeur de la Beac à 2,45% pour des raisons de stabilité monétaire et financière.

M. Abaga Nchama a invité les pays de la Cemac (Cameroun, Gabon, Tchad, Guinée équatoriale, Congo, Centrafrique) à engager ou poursuivre des réformes structurelles pour préparer d’autres chocs et diversifier l’activité économique. Car, selon lui, lorsqu’un secteur est touché, l’autre secteur doit compenser. Par ailleurs, il a convié la Cemac a renforcé l’intégration, améliorer les finances publiques, et procéder à un élargissement de l’assiette fiscale.

Sylvain Andzongo
investiraucameroun

Aller en haut