Accueil / Finances / La BMCE Bank affiche de fortes performances

La BMCE Bank affiche de fortes performances

La BMCE Bank affiche de fortes performances

Le produit net bancaire consolidé a progressé de 16 % à 11,5 milliards de dirhams. Le résultat net part du groupe a bondi de 58 % à 1,9 milliard de dirhams.

Le Groupe BMCE Bank affiche une bonne santé financière. Elle vient ainsi d’étaler d’excellents résultats au titre de l’exercice 2014, reflétant le très bon comportement de la banque aussi bien au Maroc qu’en Afrique subsaharienne.
Le produit net bancaire consolidé a augmenté de 16 % pour s’établir à 11,5 milliards de dirhams. La structure des revenus est resté stable avec une part de 84 % générée par le core business et 10 % pour les activités de marché.
Dans le même sillage, le résultat brut d’exploitation consolidé a progressé de 27 % pour atteindre un niveau historique de 5 milliards de dirhams, avec un rythme de progression annuel moyen de 18 %.
Poursuivant sa politique de maîtrise des charges, le Groupe a réalisé des gains d’efficacité au Maroc avec un coefficient d’exploitation consolidé qui ressort à 56,5 % contre 60,2 % et ce grâce à une progression du Pnb plus soutenue que celle des charges (+9 %). Le résultat d’exploitation consolidé a augmenté de 27 % à 5 milliards de dirhams.

Rnpg en hausse de 58 %

Pa ailleurs, poursuivant son effort de provisionnement dans un environnement marqué par la hausse des créances en souffrance, le Groupe a vu son coût de risque net consolidé croître de 37 % à près de 1,8 milliard de dirhams. Le taux de couverture des créances en souffrance du Groupe s’est amélioré 6,5 points à 70,78 %.
En dépit de la hausse du coût du risque, le résultat net part du groupe (Rnpg) a augmenté de 58 % à 1,94 milliard de dirhams, soit le double de celui enregistré en 2013. Sur la période 2011-2014, le Rnpg a enregistré une croissance annuelle moyenne de +33 % sur la période 2011-2014. La répartition du Rnpg par zone géographique fait ressortir une progression notable de la part réalisée au Maroc qui ressort à 67 %, loin devant la contribution du reste de l’Afrique (27 %) et de l’Europe (6 %).
Ces bons résultats ont contribué à l’amélioration de l’assise financière du Groupe qui s’est renforcée de 8 % à 16 milliards de dirhams, ce qui permet au Groupe de poursuivre son développement tout en respectant les exigences règlementaires en matière de fonds propres. Grâce à une progression du Rnpg plus soutenue que celle de fonds propres, le rendement des fonds propres (RoE) consolidé s’est amélioré de 4,7 points à 13,7 %.

financialafrik.com

Aller en haut