Accueil / Bourse / La Bourse de Nairobi choisit six banques pour la compensation des produits dérivés

La Bourse de Nairobi choisit six banques pour la compensation des produits dérivés

La Bourse de Nairobi choisit six banques pour la compensation des produits dérivés

Le Nairobi Securities Exchange (NSE) a annoncé, dans un communiqué rendu public le 27 janvier, avoir signé des accords avec six banques pour mettre en place une chambre de compensation des produits dérivés. Les six banques retenues sont Barclays Kenya, Co-operative Bank of Kenya, CFC Stanbic, NIC Bank, Chase Bank et CBA Bank, a-t-on ajouté de même source, sans préciser la date du lancement du marché des produits dérivés.

Le lancement de ce marché, qui était initialement prévu durant le troisième trimestre 2015, a été retardé afin de donner davantage de temps aux différents acteurs pour se préparer à y opérer.

Les ambitions de plusieurs bourses africaines d’offrir des produits dérivés sont souvent contrariées par l’absence de chambres de compensation, dont la mise en place nécessite des investissements conséquents.

La chambre de compensation est un organisme financier ayant pour but d’éliminer les risques de contrepartie sur les marchés dérivés. Elle assure la surveillance des positions et exige la formation, dans ses livres, d’un dépôt de garantie le jour de la conclusion d’un contrat. En cas de perte potentielle d’un intervenant, elle procède à un appel de marge.

Le NSE, qui sert de porte d’entrée pour les fonds étrangers cherchant à tirer profit de la croissance économique rapide que connaît la région d’Afrique de l’Est, ambitionne de d’accéder au rang de troisième place boursière africaine d’ici 2017.

agenceecofin.com

Aller en haut