Accueil / Bourse / La Bourse de Paris débute la semaine sans élan (+0,02%)

La Bourse de Paris débute la semaine sans élan (+0,02%)

La Bourse de Paris débute la semaine sans élan (+0,02%)

La Bourse de Paris évoluait à l’équilibre (+0,02%) lundi matin, dans le sillage de la période de consolidation de l’indice ayant suivi l’élection française, peu d’éléments semblant à même de pousser les investisseurs à l’achat.

A 09H51, l’indice CAC 40 prenait 0,85 points à 5.406,27 points. Vendredi, il avait fini en hausse de 0,41%.

“Toujours en quête de catalyseurs, les marchés européens pourraient progresser par défaut alors qu’ils ont consolidé la semaine passée. Néanmoins, les écarts devraient rester assez limités dans les prochains jours”, ont estimé dans une note les stratégistes du courtier Aurel BGC.

“Les marchés ont terminé la semaine (dernière) sans éclat”, les mauvaises nouvelles étant “venues des Etats-Unis avec des statistiques mitigées et des résultats d’entreprises décevants”, a rappelé pour sa part Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

“Si on ajoute à cela les interrogations autour du président (Donald) Trump suite au limogeage du patron du FBI, on retrouve autant d’éléments justifiant la légère consolidation des marchés américains et l’évolution léthargique des marchés européens”, a-t-il complété.

Faute d’indicateurs de premier plan, l’attention des marchés devrait se tourner à nouveau vers la politique française cette semaine avec l’annonce du Premier ministre ce lundi et celle du gouvernement dans la foulée, qui pourraient rebattre les cartes en vue des législatives du mois de juin.

“Sinon, la cyberattaque mondiale ou encore le tir réussi d’un nouveau type de missile en Corée du nord feront partie des deux sujets les plus discutés” ce lundi, ont poursuivi les stratégistes d’Aurel BGC.

Le week-end a en effet été marqué par une cyberattaque sans précédent qui a frappé plus de 200.000 victimes dans au moins 150 pays depuis vendredi, alimentant la crainte d’un “cyberchaos”, les experts redoutant une recrudescence du virus lundi lorsque des millions d’ordinateurs seront rallumés, en Asie notamment.

En France, cette cyberattaque a fait “d’autres” victimes que le constructeur automobile Renault et il faut s’attendre à des “répliques régulières” dans les prochains jours, a prévenu lundi le patron de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’informations (Anssi).

En dehors de statistiques chinoises publiées au début des échanges asiatiques et de l’activité industrielle dans la région de New York pour le mois de mai attendue plus tard dans la séance, l’agenda de la journée s’annonçait plutôt dégarni.

La Chine a vu sa production industrielle ralentir bien plus fortement qu’attendu en avril, tandis que les investissements se tassaient, signes du précaire équilibre de la deuxième économie mondiale à l’heure où Pékin resserre le crédit et s’attaque à la finance non régulée.

Cac 40 (Euronext)

romandie

Aller en haut