Accueil / Bourse / La Bourse de Taiwan recule pour le troisième jour consécutif

La Bourse de Taiwan recule pour le troisième jour consécutif

La Bourse de Taiwan recule pour le troisième jour consécutif

Après avoir chuté de 1,09% lundi et de 2,96% hier, la Bourse de Taiwan a clôturé aujourd’hui en baisse de 0,69%, sous l’effet conjugué des mauvais chiffres des exportations en juin, de la révision à la baisse des perspectives de croissance du produit intérieur brut (PIB), de la crise grecque et du crash boursier en Chine. Les conditions ne sont toutefois pas réunies pour déclencher l’intervention du Fonds national de stabilisation, a indiqué hier le vice-ministre des Finances, Wu Tang-chieh [吳當傑].

Cette volatilité reflète l’interaction complexe entre ces quatre facteurs, a commenté hier William Tseng [曾銘宗], le président de la commission de Supervision financière. Hier, le TAIEX, l’indice principal de la Bouse de Taiwan, s’était établi à 8 976,11 points à la clôture, en baisse de 274,05 points. Aujourd’hui, il a perdu à nouveau 61,98 points, à 8 914,13 points.

Les investisseurs ont réagi aux mauvais chiffres concernant les exportations taiwanaises pour le mois de juin, en chute de 13,9% sur une base annuelle, soit le plus fort déclin en six ans, a expliqué William Tseng. Ils ont aussi réagi à la révision à la baisse, par l’Academia Sinica, de sa prévision de croissance du PIB pour l’année 2015. Le prestigieux organisme de recherche ne table plus désormais que sur une croissance économique de 3,24% cette année à Taiwan – d’autres estimations par des banques étrangères sont encore plus pessimistes. La chute des cours boursiers en Chine et la prolongation de la crise grecque sont d’autres facteurs d’inquiétude, a-t-il poursuivi, tout en confirmant sa remarque de lundi sur la faible exposition de Taiwan à la crise de la dette grecque.

Le volume des échanges à la Bourse de Taiwan reste toutefois mesuré et les mécanismes habituels de régulation des marchés fonctionnent normalement. Cela rend inutile l’intervention du Fonds national de stabilisation, a pour sa part expliqué Wu Tang-chieh.

taiwaninfo.nat.gov.tw

Aller en haut