Accueil / Bourse / La Bourse de Tunis s’attend à accueillir «trois à cinq entreprises» en 2019

La Bourse de Tunis s’attend à accueillir «trois à cinq entreprises» en 2019

La Bourse de Tunis s’attend à accueillir «trois à cinq entreprises» en 2019

Le directeur général de la Bourse de Tunis, Bilel Sahnoun, a annoncé, le 10 octobre, que  trois à cinq entreprises devraient rejoindre la cote en 2019.

«Entre trois et cinq entreprises opérant dans les secteurs du textile et de l’immobilier devraient rejoindre la cote l’année prochaine, ce qui portera le nombre de sociétés cotées à environ 85», a-t-il déclaré dans un entretien accordé à l’agence Reuters.

M. Sahnoun a cependant estimé que la privatisation des entreprises publiques pourrait doubler le nombre des sociétés cotées d’ici cinq ans, notant que l’absence de grandes entreprises sur la cote demeure le talon d’Achille de la place de Tunis.

«La Bourse de Tunis ne figure pas sur les radars de certains grands investisseurs car elle ne compte pas de grandes entreprises capables d’attirer ce genre d’investisseurs qui misent gros et aident à promouvoir la croissance économique et la création de richesses», a-t-il déclaré.

 «L’introduction de grandes entreprises publiques telles que Tunisie Telecom, la Régie nationale des tabacs et des allumettes ou encore la Société nationale de distribution de pétrole serait très bénéfique pour la santé de ces entreprises, la reprise économique et l’image du marché boursier», a ajouté M. Sahnoun.

Le gouvernement a dévoilé récemment un programme de privatisation des grandes entreprises publiques, indiquant qu’une partie de ce processus sera réalisée via des introductions en Bourse. Mais l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), la puissante centrale syndicale tunisienne, s’est catégoriquement opposée à ce programme, allant jusqu’à décréter une grève générale dans le secteur public le 24 octobre.  

En 2011, Tunisie Telecom avait abandonné son projet de double cotation à Tunis et Paris après un mot d’ordre de grève lancé  par des syndicats affiliés à l’UGTT.

M. Sahnoun a par ailleurs indiqué que le Tunindex, indice composite de la Bourse de Tunis, a enregistré une progression de 20% au cours des neuf premiers mois de 2018, ce qui place le marché tunisien tête du classement des bourses les plus performantes en Afrique du Nord cette année.

Malgré cette impressionnante performance, la Bourse de Tunis demeure l’une des plus petites places financières de la région, avec une capitalisation de 10 milliards de dollars seulement.

agenceecofin

Aller en haut