Accueil / Développement / La CEA veut faire Du Sahel le moteur du développement ouest-africain

La CEA veut faire Du Sahel le moteur du développement ouest-africain

La CEA veut faire Du Sahel le moteur du développement ouest-africain

La Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), à travers son bureau sous régional pour l’Afrique de l’Ouest, a tenu à Dakar, au Sénégal, avec les agences et programmes du Système des Nations Unies et les Communautés économiques régionales, la réunion annuelle du mécanisme de Coordination Sous régional (MCSR).En ligne de mire, doper la croissance et faire du Sahel une zone d’opportunités et de développement économique.

Cette réunion qui intervient dans un contexte marqué par le renforcement des efforts du Système des Nations Unies pour le Sahel a pour objectif de promouvoir une plus grande synergie et une plus grande efficacité des interventions, en particulier au Sahel, par la mise en œuvre dans la mesure du possible, des programmes ou des projets communs ou conjoints, en appui aux organisations inter-gouvernementales existantes en Afrique de l’Ouest.

Selon le Directeur par intérim du bureau sous régional pour l’Afrique de l’Ouest de la CEA, Monsieur Bakary Dosso : « Un des défis majeurs identifiés dans la mise en œuvre du Plan de Soutien des Nations Unies pour le Sahel reste celui de la coordination. Nous sommes de ce fait persuadés que le Mécanisme sous régional de coordination en Afrique de l’Ouest a encore un rôle majeur à jouer en tant qu’instrument pour faciliter la coopération au sein du système des Nations Unies et entre le Système des Nations Unies et les acteurs de développement au niveau régional et national. » .

Avec pour thème : « Mobiliser les efforts pour faire du Sahel un moteur du développement de l’Afrique de l’Ouest », cette réunion permettra aux participants, non seulement de s’informer sur les interventions des Nations Unies en cours et à venir dans le cadre de Plan de Soutien au Sahel, mais aussi de présenter leurs activités au service du Sahel.

Il s’agira au cours de cette réunion d’offrir à l’ensemble des acteurs régionaux opérant au Sahel une plateforme d’échanges qui devrait faciliter la synergie de leurs interventions futures. Le MCSR offrira également aux Nations Unies l’opportunité de partager avec plusieurs parties prenantes les résultats des travaux menés récemment dans le cadre de l’appui au Sahel.

Cette réunion qui se déroule en séances plénières sur deux journées a enregistré la participation des agences et programmes des Nations Unies, de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), de l’Union du Fleuve Mano, de l’Autorité du Liptako Gourma (ALG) et d’autres organisations inter-gouvernementales impliquées dans des activités d’appui à la région du Sahel. Les représentations sous régionales de l’Union Africaine, de la Banque Africaine de Développement (BAD) et de la Banque Mondiale sont également conviées au MCSR.

Albert Savana

financialafrik

Aller en haut