Accueil / Développement / La Chine, première cause du déficit commercial de la Tunisie en 2017

La Chine, première cause du déficit commercial de la Tunisie en 2017

La Chine, première cause du déficit commercial de la Tunisie en 2017

C’est un mal durable et en constante progression depuis des années : le déficit commercial de la Tunisie avec la deuxième puissance économique mondiale ne cesse de s’alourdir. Un déséquilibre structurel qu’aucun gouvernement n’a tenté d’atténuer depuis 2011.

L’écart des échanges commerciaux entre les deux pays a atteint, en 2017, plus de 4,4 milliards de dinars et constitue, pour la Tunisie, la première cause du déficit de sa balance commerciale. La Chine a importé en Tunisie, l’an passé, pour près de 4,5 milliards dinars de marchandises, quand la Tunisie n’exportait que 75 millions vers la Chine.

La Tunisie connait ainsi un déficit commercial historique vis-à-vis de la Chine représentant 27,5% de notre déficit global en 2017, soit en hausse de 15,8% par rapport à 2016. La part de la Chine dans les exportations tunisiennes ne représente que 0,2% l’an passé, tandis que sa part dans nos achats représente 9%.

La Chine est aujourd’hui notre troisième fournisseur, loin derrière l’Italie (7,77 milliards de dinars d’importation) et la France (7,52 milliards). En revanche, et contrairement à la Chine, ces pays européens sont les deux premiers clients de la Tunisie. Nos exportations vers la France et l’Italie s’élèvent en 2017 respectivement à 10,5 et 5,67 milliards de dinars.

ilboursa

Aller en haut