Accueil / Développement / La Chine veut développer une coopération industrielle avec ses partenaires étrangers

La Chine veut développer une coopération industrielle avec ses partenaires étrangers

La Chine veut développer une coopération industrielle avec ses partenaires étrangers

«Développer la coopération industrielle avec l’extérieur est une exigence de la montée en puissance de l’économie chinoise», a déclaré le chef de la diplomatie chinoise.

Il a indiqué que les pays africains ont adhéré à cette initiative de la Chine, ainsi que des partenaires de la Chine des autres continents. Selon le ministre chinois des affaires étrangères, la Chine est actuellement en train d’accélérer la production économique et de promouvoir les capacités de production pour résoudre le problème de saturation du marché intérieur. «La Chine a engagé sa réforme industrielle depuis une trentaine d’années. En raison du faible niveau de son industrie, au début des réformes, le pays occupait un rang inférieur et importait la technologie étrangère. Actuellement, la Chine est la deuxième puissance économique du monde, le premier pays à détenir les réserves de devises étrangères les plus importantes, partenaire économique de plus de 130 pays», a-t-il expliqué.

Wang Yi a souligné que la Chine possédait des atouts particuliers en termes d’industrie ; le pays est le leader mondial de la production de plusieurs produits, notamment le ciment, l’acier et le verre. Pour lui, la coopération industrielle internationale va favoriser la libre circulation des ressources et corriger les inégalités. La Chine voudrait, à travers cette initiative, participer à la création des emplois et au transfert de haute technologie industrielle, a-t-il affirmé. Wang Yi a fait savoir par ailleurs que pour renforcer la coopération industrielle internationale, il faudrait prendre en compte les difficultés des pays en développement. La plupart des partenaires de la Chine sont des pays en développement ; mais nous allons aussi soutenir le redressement de certains pays développés.

«Nous demandons aux entreprises chinoises de s’abstenir d’emprunter les voies du colonialisme, de respecter les lois du pays d’accueil, de participer au développement local», a-t-il lancé, ajoutant que la Chine poursuivra le principe d’ouverture. Le chef de la diplomatie chinoise s’est exprimé à l’ouverture de la 11ème édition du forum Lanting dont les échanges portent sur la capacité de coopération industrielle gagnant-gagnant et la province chinoise de Hebei. Prenant la parole, le gouverneur de Hebei, Zhang Qingwei a vanté les atouts économiques de cette province bénéficiant d’une ouverture sur la mer. Cette province qui doit sa notoriété économique à la production de l’acier, du ciment et du verre, possède 487km de littoral avec un produit intérieur brut (PIB) de 2940 milliards de yuans en 2014, soit le 6ème rang national.

Zhang Qingwei a informé que plus de 80% des sociétés de la province se sont développées en s’appuyant sur la production de l’acier. «Sur 9 tonnes d’acier produites dans le monde, une tonne est issue de Hebei», a-t-il dit. La province de Hebei abrite la première usine de ciment de Chine, créée en 1885. La production annuelle du ciment de la province est estimée à plus de 100 millions de tonnes. Dans le cadre de la coopération industrielle internationale, 618 sociétés de la province ont investi quelque 8,560 milliards de dollars américains à l’étranger en 2014, selon Zhang Qingwei.

Christian Brice Elion
journaldebrazza.com

Aller en haut