Accueil / Développement / La Côte d’Ivoire annule l’attribution du marché de la construction d’une ville aéroportuaire à la société Aeria

La Côte d’Ivoire annule l’attribution du marché de la construction d’une ville aéroportuaire à la société Aeria

La Côte d’Ivoire annule l’attribution du marché de la construction d’une ville aéroportuaire à la société Aeria

Le gouvernement ivoirien a annoncé, le 4 février, avoir annulé l’attribution de la concession relative à construction d’une ville aéroportuaire jouxtant le principal aéroport du pays à la société Aeria, filiale du groupe d’ingénierie français Egis.

Aeria continuera, cependant, à exploiter l’aéroport international Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, conformément aux dispositions du contrat qu’elle avait remporté en 1996.

Selon le gouvernement ivoirien, le retrait de la concession portant sur la construction du la ville baptisé «Aérocité» à Aeria est motivé par non-respect du délai d’exécution du projet. «Aeria n’a pas respecté ses engagements. L’Etat lui a donc retiré la concession et va la réattribuer dans le cadre d’un appel d’offres ouvert à d’autres candidats», a déclaré le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, à l’issue d’un Conseil des ministres.

«En ce qui concerne le lancement du nouvel appel d’offres, ce sera plus une question de jours ou de semaines que de mois mois, parce que le gouvernement ivoirien souhaite voir ce projet démarrer durant l’année en cours», a-t-il ajouté.

Le président conseil d’administration d’Aeria, Abdoulaye Coulibaly, a refusé de commenter l’annonce du retrait de la concession à son entreprise.

S’étalant sur une superficie de 3700 hectares, le projet «Aérocité» comprend notamment des espaces commerciaux, des hôtels, un quartier résidentiel et un centre d’expositions.

agenceecofin.com

Aller en haut