Accueil / Mines & Energies / La Côte d’Ivoire va construire la première centrale électrique à biomasse de cacao

La Côte d’Ivoire va construire la première centrale électrique à biomasse de cacao

La Côte d’Ivoire va construire la première centrale électrique à biomasse de cacao

Ce sera une première mondiale. La Côte d’Ivoire se prépare à lancer la toute première centrale électrique à base de biomasse de cacao. Le projet a fait l’objet d’une signature d’accord ce 2 juin entre les autorités ivoiriennes et américaines à Abidjan.

Initié par la SODEN, la société des énergies renouvelables, le projet va consister à produire de l’énergie électrique à partir du principal rejet de cacao, la cabosse, qui pourra ainsi être valorisée et constituer une source de revenu supplémentaire pour les paysans.

L’USDTA, l’Agence Américaine pour le Commerce et Développement, a accordé dans le cadre de cet accord une subvention de près d’un million de dollars au projet pour la finalisation de l’étude de faisabilité confiée à la firme américaine Recast Energy LLC.

La centrale dont le chantier va démarrer courant 2019 aura une capacité annuelle de  de 60 à 70 MW alimentée grâce à la source quasi inépuisable de 26 millions de tonnes de cabosses générées chaque année par la récolte de cacao. Le coût de l’investissement est estimé à 154 milliards FCFA, soit 235 millions d’euros.

Selon les projections du gouvernement ivoirien, le pays envisage produire 424 MW d’énergie électrique à base de biomasse de cacao d’ici 2030.

Premier producteur mondial de cacao avec 2 millions de tonnes produits l’année dernière, l’offre d’électricité du pays est passé à 2 200 MW en 2017 et devrait atteindre 4 000 MW d’ici 2020 d’après les autorités.

Jean-Mermoz Konandi

financialafrik

Aller en haut