Accueil / Bourse / La croissance du chiffre d’affaires des banques cotées sur la Bourse de Tunis s’est accélérée à 18,3%, en 2017

La croissance du chiffre d’affaires des banques cotées sur la Bourse de Tunis s’est accélérée à 18,3%, en 2017

La croissance du chiffre d’affaires des banques cotées sur la Bourse de Tunis s’est accélérée à 18,3%, en 2017

La croissance du produit net bancaire des banques cotées sur la Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis s’est accéléréee en 2017, peut-on constater des données publiées sur le site internat du marché financier tunisien.

De 3,12 milliards de dinars en 2016, ce PNB est passé à 3,6 milliards de Dinars tunisiens progressant de 18,3%.

A la fin de l’année 2016, cette progression du PNB par rapport à l’exercice 2015, n’avait été que de 12,9%. Si l’exploitation des activités de banques génère des revenues en constante croissance, le poids de l’intermédiation financière pure continue pour sa part de se dégrader.

Cette situation se remarque à l’évolution du poids des revenus net d’intérêts (différence entre les intérêts perçus et les charges payées sur les ressources bancaires) dans la constitution du Produit Net bancaire de ces banques. Ainsi, même si la marge nette d’intérêt cumulée des banques cotées tunisiennes a atteint le niveau de 1,8 milliard de dinars tunisiens, elle ne représente que 48,6% du PNB, contre 50% en 2016 et 57% en 2014.

En termes de part de marché, la Banque Internationale Arabe de Tunisie (BIAT) s’est classée en première position avec 15,7% contre 14,8% en 2016. Elle est suivie par la Banque Nationale Agricole qui a terminé sur une part de marché de 14,4%, en hausse par rapport à 2016.

Mais selon la firme d’investissement tunisiennes Arab Financial Consultant, c’est Attijari Bank de Tunisie qui présente les performances les plus solides. La filiale de la banque marocaine affiche à la fin 2017, le troisième plus faible niveau de créances douteuses et le premier volume de couverture de ces créances. Ses capitaux propres affichent une rentabilité proche de 30% ce qui est un indicateur de solidité de son modèle d’affaire, même si la croissance de son produit net bancaire est attendu 14,7%. Enfin la banque prête suffisament, avec un volume de crédits accordés supérieur aux dépôts de la clientèle.

Idriss Linge

Agence Eco Fin

Aller en haut