Accueil / Développement / La dépréciation de la monnaie nigérianne a fait perdre à Dangote près de 10,3 milliards $ en 2014

La dépréciation de la monnaie nigérianne a fait perdre à Dangote près de 10,3 milliards $ en 2014

La dépréciation de la monnaie nigérianne a fait perdre à Dangote près de 10,3 milliards $ en 2014

Le milliardaire nigérian Aliko Dangote, patron du groupe portant son nom et qui contrôle Dangote Cement première capitalisation de la bourse de Lagos, aura été l’une des grandes victimes, de la baisse qu’a connu les prix du baril de pétrole depuis la mi-2014. A son niveau, cette situation de conjoncture, s’est traduite par une perte globale de 10,3 milliards $ sur la valeur de sa fortune calculée dans la devise américaine.

Même si son groupe possède des connexions dans le secteur du pétrole notamment d’aval, la chute des prix du pétrole n’a pas directement agi sur ses actifs, mais indirectement, en raison de la dépréciation qu’elle a causé sur le naira, la monnaie locale au Nigeria. Il est à noter que le pétrole étant le principal produit d’exportation de ce pays d’Afrique de l’Ouest, sa monnaie perd de la valeur, lorsque ses recettes extérieures globales chutent, et avec un pétrole qui a perdu près de la moitié de sa valeur, l’une des conséquences a été une hausse de la parité entre le dollar et le naira, ce qui explique la réduction de la valeur en dollar de la fortune de Dangote.

Le deuxième effet de cette situation de baisse des prix du pétrole s’est fait ressentir à travers les marchés financiers. On relèvera que selon de récentes données fournies par le Nigerian Stock Exchange (marché financier nigérian), la valeur globale des désinvestissements qui y ont été effectués par les étrangers a atteint 4,5 milliards $ entre novembre et fin février 2015. Ceux-ci voulant éviter les effets de la baisse du naira sur leurs placements. Dans ce contexte, Dangote Cement qui a perdu près de 40% depuis le début de l’année, a ainsi vu sa capitalisation décroitre

A coté de son groupe cimentier, le milliardaire nigérian a aussi perdu l’équivalent de 230 millions $, dans le cadre de ses participations au sein de Dangote Flour Mills (contrôlé majoritairement par le sud-africain Tiger Brands), Dangote Sugar et National Salt Company. Toutefois le Nigérian n’est pas devenu pauvre, il possède encore une fortune évaluée à 14,7 milliards $, un chiffre qui est encore au dessus du Produit intérieur Brut de plusieurs pays africains.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut