Accueil / International / La Deutsche Bank, qui a prêté à Trump, soupçonnée de blanchiment d’argent sale russe

La Deutsche Bank, qui a prêté à Trump, soupçonnée de blanchiment d’argent sale russe

La Deutsche Bank, qui a prêté à Trump, soupçonnée de blanchiment d’argent sale russe
Deutsche Bank, dont le nom est cité dans plus de 6000 contentieux, a également écopé d'une amende de 2,5 milliards de dollars pour manipulations du taux interbancaire Libor aux Etats-Unis
A LIRE AUSSI...
Selon le quotidien britannique The Guardian, la banque allemande Deutsche Bank, qui a prêté 300 millions de dollars à Donald Trump, aurait joué un rôle central dans un vaste scandale de blanchiment d’argent impliquant des criminels russes liés au Kremlin, baptisé “Global Laundromat”.

L’établissement allemand aurait, à l’image de plusieurs dizaines d’autres institutions financières européennes, contribué à transférer au moins 20 milliards de dollars d’argent sale issu de la pègre russe, entre 2010 et 2014.

Ce vaste réseau de blanchiment se serait notamment appuyé sur des compagnies enregistrées au Royaume-Uni, qui s’octroyaient entre elles des prêts fictifs, qu’elles se déclaraient par la suite inaptes à rembourser. Un juge en Moldavie les condamnait à une forte amende et c’est ainsi qu’elles pouvaient transférer d’importantes sommes vers ce petit pays coincé entre la Roumanie et l’Ukraine. De là, l’argent partait vers la Lettonie via Trasta Komercsbanka.

Deutsche Bank aurait rendu possibles des transferts d’argent de la Lettonie vers des comptes en banque dans le monde entier en servant d’intermédiaire à la Trasta Komercsbanka.

lefigaro

Aller en haut