jeudi 14 novembre 2019
Accueil / Développement / La faible qualité de la formation en Afrique prépare mal les jeunes pour le marché du travail (Rapport)

La faible qualité de la formation en Afrique prépare mal les jeunes pour le marché du travail (Rapport)

La faible qualité de la formation en Afrique prépare mal les jeunes pour le marché du travail (Rapport)

Le faible accès aux études secondaires et universitaires en Afrique prépare mal les jeunes à s’intégrer dans le marché du travail. C’est l’une des conclusions d’un récent rapport intitulé « Gouvernance en Afrique 2019 », publié par la Fondation Mo Ibrahim.

Selon le rapport qui se base sur les données de l’Indice Ibrahim de la gouvernance en Afrique (IIAG), la qualité de l’éducation et de la formation dispensée par les pays africains s’est détériorée depuis 2014. 27 des 54 pays concernés par l’indice affichent un score négatif entre 2014 et 2017, et pour beaucoup la situation se dégrade.

Depuis 2014, l’indice sur la qualité de l’éducation en Afrique a connu une baisse moyenne de -0,3%. Le Gabon, la Libye et le Liberia sont les pays qui connaissent les plus grandes baisses soit respectivement -10,4, -8,3 et -6,5. En outre, le Ghana, São Tomé-et-Príncipe et la Côte d’Ivoire sont ceux qui ont enregistré les plus fortes hausses soit respectivement +8,5%, +6,6 et +5,3.

L’indicateur sur l’éducation est calculé à partir de la qualité des institutions de base, secondaires et universitaires. Il se base sur la capacité des gouvernements à dispenser des services de qualité notamment en ce qui concerne l’éducation, la formation et la recherche. L’indice évalue également dans quelle mesure les systèmes éducatifs répondent aux besoins de l’économie.

Vanessa Ngono Atangana

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut