jeudi 24 janvier 2019

Accueil / Développement / La filiale de Danone au Maroc plonge dans le rouge

La filiale de Danone au Maroc plonge dans le rouge

La filiale de Danone au Maroc plonge dans le rouge

Après neuf mois de boycott, Centrale Danone enregistre une perte historique sur l’année.

Le boycott lancé par les réseaux sociaux contre les produits de Centrale Danone , filiale du groupe à près de 100 %, se poursuit. Malgré toutes les tentatives de l’entreprise sur place, en dépit des visites répétées à Casablanca d’Emmanuel Faber, ce boycott dure maintenant depuis neuf mois. Après avoir lancé un profit warning sur ses résultats au premier semestre, Centrale Danone (2,5 % du chiffre d’affaires mondial de Danone) dit désormais s’attendre à ce qui sera une perte historique sur ce marché sur l’ensemble de son exercice annuel. Pour la première fois, cette filiale plongera dans le rouge sur douze mois avec un résultat net négatif de 500 millions de dirhams (46 millions d’euros), à comparer avec un bénéfice de 115 millions de dirhams sur l’exercice 2016-2017. Le chiffre d’affaires lui sera en retrait de – 27,7 % à 4,7 milliards de dirhams (432 millions d’euros).

Baisse des prix

Le mouvement a été lancé le 20 avril via les réseaux sociaux sur la base de la défense du pouvoir d’achat, contre les produits chers et avec pour slogan « touche pas à ma poche ». Danone n’était pas seul visé. Deux autres groupes, l’eau minérale Sidi Ali et les stations-service Afriquia ont fait les frais de l’opération, mais à ce stade, c’est Centrale Danone qui a le plus souffert en raison de l’importance des produits laitiers dans les habitudes de consommation marocaines.

Face à ces difficultés, Emmanuel Faber est allé sur place afin de rencontrer toutes les parties concernées, des producteurs aux épiceries locales. A l’issue de multiples échanges, le patron de Danone avait annoncé début septembre la baisse à prix coûtant de certains produits de consommation courante, comme les packs de lait frais pasteurisés. Il avait également décidé le lancement de nouveaux formats plus économiques. Ces mesures n’ont pas permis de relancer l’activité.

Acquisition fromagère

Parallèlement Centrale Danone a eu le feu vert de l’Autorité marocaine du marché des capitaux pour absorber les fromageries de Doukkala. Cette acquisition sera présentée dans le cadre d’une assemblée générale extraordinaire le 31 décembre. Danone possédait déjà 20 % de cette entreprise créée en 1998 par un autre français, Bongrain (Caprice des dieux), rebaptisé Savencia. L’usine des fromageries de Doukkala produit du fromage fondu et du fromage frais. Elle a enregistré un résultat d’exploitation de 52 millions de dirhams pour un chiffre d’affaires de 377 millions de dirhams en 2018. La filière laitière reste un secteur majeur au Maroc avec un chiffre d’affaires de 14 milliards de dirhams pour 474.000 emplois. Danone table sur l’effet positif des propos de l’OMS pour développer la consommation de produits laitiers et contrer ceux qui agitent les risques du lait pour la santé.

Marie Josée Cougard
lesechos

Aller en haut