jeudi 14 novembre 2019
Accueil / Finances / La firme de services juridiques Bowmans s’implante en île Maurice et en Ethiopie pour mieux servir ses clients africains

La firme de services juridiques Bowmans s’implante en île Maurice et en Ethiopie pour mieux servir ses clients africains

La firme de services juridiques Bowmans s’implante en île Maurice et en Ethiopie pour mieux servir ses clients africains

La firme juridique Bowmans s’est installée à Maurice et en Ethiopie ; ce qui lui a permis d’ouvrir davantage d’opportunités pour ses clients et ses contacts sur le continent africain. Robert Legh (photo), son président du conseil et associé principal a déclaré : « ce déménagement qui est en vigueur depuis le 1er octobre 2019, est un investissement dans les ambitions et le succès de nos clients à travers l’Afrique ».

A Maurice, la firme s’est associée à FirmWise, un cabinet local spécialisé en droit des sociétés, fusions et acquisitions, droit bancaire et financier, fonds d’investissement, fiscalité, compliance et private equity, pour ouvrir un bureau à part entière. « Ce développement profitera à nos clients, car Maurice se positionne de plus en plus comme un centre financier international reconnu et dispose de lois favorables pour que les investisseurs étrangers établissent leur siège social africain avant de s’étendre davantage sur le continent », a déclaré M. Legh.

L’Ethiopie, où souffle désormais un vent régulier de libéralisation de l’économie, suscite l’intérêt des investisseurs du monde entier. Bowmans a formé une alliance formelle avec Aman Assefa & Associates Law Office pour y servir des clients. « L’Ethiopie est un marché dynamique et en plein essor – c’est aujourd’hui l’une des économies à la croissance la plus rapide au monde – offrant d’importantes opportunités à notre base de clients », estime le responsable de la firme.

Rappelons que l’arrivée de Bowmans en île Maurice ne manquera pas d’être scrutée par les observateurs de la justice fiscale. Le pays situé au large des côtes africaines a été doublement éclaboussé cette année. D’une part, il y a eu le scandale du Mauritius Leaks qui a révélé des pratiques visant à faciliter l’exploitation fiscale des autres pays africains.

Ensuite il y a eu l’indice des paradis fiscaux de l’ONG Tax Justice Network, qui classe le pays comme le plus agressif en matière d’obtention de fiscalité avantageuse en Afrique. Le gouvernement de Maurice a apporté des aménagements pour désormais bénéficier d’une fiscalité avantageuse, mais les changements en rapport à cette avancée continueront d’être scrutés.

Idriss Linge

agencecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut