Accueil / International / La livre sterling stable avant le déclenchement du Brexit

La livre sterling stable avant le déclenchement du Brexit

La livre sterling stable avant le déclenchement du Brexit

La livre sterling est pratiquement stable mardi à moins de 24 heures du lancement formel par le gouvernement britannique du processus de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, une étape très formelle mais qui souligne les incertitudes liées au Brexit.

La Première ministre Theresa May doit invoquer officiellement l’article 50 du Traité de Lisbonne, qui prévoit l’ouverture d’une période de négociations de deux ans, dans une lettre qu’elle devrait transmettre mercredi aux institutions de l’Union.
Pour la plupart des observateurs, ce n’est pas tant l’ouverture effective des discussions qui est importante pour les marchés que la tournure qu’elles prendront dans les mois à venir et la santé de l’économie britannique dans l’intervalle.
“Nous ne nous attendons pas à observer des mouvements de marché à cause de la lettre sur l’article 50 elle-même”, dit ainsi Jordan Rochester, responsable de stratégie devises de Nomura.

Vers 14h40 GMT, la livre sterling était pratiquement inchangée face au dollar, autour de 1,2535 dollar. Elle a évolué depuis un mois entre 1,21 et 1,26 dollar. L’euro se traitait quant à lui à 86,70 pence, en hausse de 0,27% sur la séance.
“Les intervenants sur les marchés sous-estiment peut-être la difficulté des négociations à venir car la livre s’est plutôt bien comportée ces derniers temps et n’a pas subi beaucoup de pressions”, explique Thu Lan Nguyen, de Commerzbank à Francfort.

La devise britannique a aussi profité ces dernières semaines des chiffres plus élevés qu’attendu de l’inflation au Royaume-Uni et des signes suggérant que la Banque d’Angleterre s’oriente progressivement vers un relèvement des taux d’intérêt.
Elle a ainsi touché lundi un plus haut de deux mois face au dollar à 1,2615, profitant de la faiblesse de la monnaie américaine.

Ces éléments ont occulté l’inconnue supplémentaire créée par la volonté réaffirmée du gouvernement écossais d’organiser un nouveau référendum sur l’indépendance, qui menacerait le Royaume-Uni d’éclatement au moment même où il s’apprête à sortir de l’UE.
La livre sterling accuse encore un recul de plus de 15% face au dollar par rapport à son niveau d’avant le référendum de juin dernier sur le “Brexit”.

Et Naeem Aslam, chef analyste de ThinkMarkets, note que les positions à découvert sur la livre sont encore à un niveau record selon les données de la CFTC (Commodity Futures Trade Commission), “ce qui signifie que le biais du marché reste orienté à la baisse”.

investir.lesechos

Aller en haut