Accueil / Auto & Transports / La logistique, un métier d’avenir qui se prépare

La logistique, un métier d’avenir qui se prépare

La logistique, un métier d’avenir qui se prépare

Et un partenariat de plus pour Aix-Marseille université (Amu) ! Après Optitec, la plus grande université de France et son président Yvon Berland viennent de signer une convention pour la création d’une chaire SNCF logistics. Amu poursuit ainsi son cheminement vers un pôle d’excellence, ambition portée par le projet Amidex. Cette fois, elle a choisi de se rapprocher de la filière logistique, qui a pris de l’envergure, compte tenu de la multiplication des flux dus à la mondialisation.

Ce partenariat contient donc un enjeu économique et représente un vecteur de progrès pour l’université, qui tient à étendre son action au niveau professionnel et non pas seulement académique. “Nous désirons être attentifs au monde de l’entreprise, afin d’accompagner nos étudiants dans leur insertion professionnelle. C’est pourquoi nous multiplions les partenariats avec elles”, explique Yvon Berland. Autre but de ladite convention : prôner la “culture de l’innovation”, et faire d’Amu un site de recherche intensive.

Alain Picard, directeur général de SNCF Logistic, considère que la convention répond à “un véritable besoin”, compte tenu de l’évolution des transports et des échanges ces dernières années. C’est un domaine dans lequel la France est à la traîne, puisqu’elle n’occupe que la 13e place, loin derrière l’Allemagne, leader de la logistique. Pourtant, la France est le premier pays récepteur d’investissements en la matière. Le but de cette chaire est d’améliorer et diversifier le niveau de formation pour cette filière, qui représente aujourd’hui quelque 144 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Julie Rampal
laprovence.com

Aller en haut