Accueil / Développement / La production ivoirienne d’huile de palme pourrait progresser de 50% à l’horizon 2020

La production ivoirienne d’huile de palme pourrait progresser de 50% à l’horizon 2020

La production ivoirienne d’huile de palme pourrait progresser de 50% à l’horizon 2020

La Côte d’Ivoire pourrait faire passer sa production d’huile de palme de 400 000 tonnes à 600 000 tonnes d’ici 5 ans. C’est du moins ce qu’a déclaré Alexis Kemanhon, directeur du Fonds d’extension et de renouvellement pour le développement de la culture du palmier à huile. L’augmentation se fera dans le cadre de la mise en œuvre du «3ème plan palmier» a indiqué le dirigeant.

La Côte d’Ivoire qui occupe actuellement le second rang au classement des producteurs africains de régimes de palme, (1 800 000 tonnes/an) derrière le Nigeria, a pu atteindre ce niveau grâce aux deux premiers plans palmiers exécutés respectivement de 1962 à 1983 et de 1985 à 1990. Ces initiatives ont abouti à la création de 150 000 hectares de plantations.

Si aujourd’hui la filière emploie 2 millions de personnes et génère des recettes de l’ordre d’un milliard de dollars, la Côte d’Ivoire veut aller plus loin dans ce secteur.

«Le 3ème plan palmier vise à augmenter la production de plus de 50%, à lutter contre la paupérisation en milieu rural, à améliorer et à diversifier les revenus des planteurs villageois et à ouvrir de nouveaux pôles de développement dans les zones à fort potentiel.» a confié Alexis Kemanhon à Xinhua.

Aaron Akinocho
agenceecofin.com

Aller en haut