Accueil / Mines & Energies / La production minière sud-africaine a globalement baissé en février 2016

La production minière sud-africaine a globalement baissé en février 2016

La production minière sud-africaine a globalement baissé en février 2016

Le service national de statistique sud-africain, Stats SA, a rapporté jeudi que le pays a enregistré en février, une baisse de 8,7% de sa production minière par rapport à celle de février 2015.

Cette baisse est essentiellement due à la chute de la production de plusieurs minerais. La production de fer a en effet diminué de 6,8%, tandis que celle des métaux du groupe du platine a baissé de 2,2%. Quant à la production de manganèse, elle a aussi baissé de 1,4%. La seule bonne nouvelle est venue du secteur de l’or où la production a augmenté de 1,8%.

Dans le même temps, l’agence a déclaré que, par rapport à la production enregistrée en janvier, le pourcentage s’est amélioré de 1,3%, après avoir baissé de 5,1 de décembre à janvier et de 0,8% de novembre à décembre. D’un point de vue plus large, la production de décembre 2015 à février 2016 a diminué de 2,2%, par rapport à celle des trois mois précédents.

En ce qui concerne les ventes enregistrées en janvier, Stats SA a indiqué qu’elles ont baissé de 1,5%, par rapport à janvier 2015 ; les plus grandes contributions négatives ayant été observées au niveau du fer, du manganèse et du chrome.

L’Afrique du Sud est un pays extrêmement riche en ressources de base, marquée par l’abondance et la variété de ses minerais. Il est le premier producteur d’or et de platine et l’un des premiers pour le diamant et l’argent. Le pays possède également de vastes gisements de vanadium, de chrome (65 % des réserves mondiales), de manganèse, de fluorine, de fer, d’uranium, de zinc, d’antimoine, de cuivre, de charbon et de tungstène.

Louis-Nino Kansoun
agenceecofin.com

Aller en haut