Accueil / Développement / La production sucrière sud-africaine est en mesure de faire face à la demande locale

La production sucrière sud-africaine est en mesure de faire face à la demande locale

La production sucrière sud-africaine est en mesure de faire face à la demande locale

En Afrique du Sud, la production sucrière sera en mesure de satisfaire le marché interne, en dépit de la sécheresse qui a affecté plusieurs bassins de production. Selon le ministre du commerce et de l’industrie Rob Davies (photo), qui a annoncé cette nouvelle, le pays dispose de stocks suffisants pour atteindre son objectif et possède même un léger surplus destiné à l’exportation.

Répondant à une question d’un parlementaire de l’Alliance démocratique (un parti de l’opposition), le ministre a expliqué que « en raison d’une hausse inexplicable de la demande en sucre raffiné, de la part des fabricants de boissons gazeuses, les stocks ont connu une baisse sensible. Mais au début de ce mois, les acteurs de l’industrie sucrière se sont retrouvés pour mettre en place une stratégie visant à relever le niveau d’approvisionnement du marché domestique».

A un autre député qui lui demandait si le gouvernement prévoyait de baisser les taxes sur le sucre importé afin d’alléger l’inflation que connait le prix des denrées de base, Rob Davies a indiqué que, face à cette situation, l’exécutif s’était mis d’accord avec les deux plus grands producteurs de sucre du pays, Noodsberg et Huletts, qui sont actuellement en période creuse, afin qu’ils se remettent en activité plus tôt. Si cette mesure n’est pas suffisante, a-t-il poursuivi, nous envisagerons d’agir sur les taxes.

L’Afrique du Sud connaît actuellement sa pire sécheresse de ce siècle, en raison du phénomène météorologique El Niño. Cette situation affecte plusieurs cultures comme le maïs, le sucre ou encore le raisin.

Aaron Akinocho
agenceecofin.com

Aller en haut