Accueil / Finances / La RDC sollicitée pour soutenir la candidature du Nigéria à la Banque Africaine du développement (BAD)

La RDC sollicitée pour soutenir la candidature du Nigéria à la Banque Africaine du développement (BAD)

La RDC sollicitée pour soutenir la candidature du Nigéria à la Banque Africaine du développement (BAD)

Un message du président nigérian Cood Luck Jonathan a été transmis hier au président Joseph Kabila par une délégation nigériane reçue en audience au Cabinet du Chef de l’état , message ayant trait à la soutenance de la candidature du Nigéria à la Banque Africaine du développement (BAD)

L’état des relations de coopération entre la République Démocratique du Congo et la République fédérale du Nigeria ainsi que la candidature du Nigeria à la présidence de la Banque africaine de développement (BAD) ont été passés en revue au cours de l’audience que le Président Joseph Kabila a accordée, samedi en son cabinet de travail de la Gombe, à la délégation nigériane, conduite par Mme Ngozi Okonji tweala, ministre nigériane des Finances.

Mme Ngozi, qui était porteuse d’un message du Président nigérian, Good Luck Jonathan à son homologue congolais, Joseph Kabila, était accompagnée auprès du Chef de l’Etat de M. Akinwimi Ayodeji Adesina, ministre nigérian de l’Agriculture et du développement rural, et de Mme Nonye Udo, Directeur des Organisations des Affaires étrangères au ministère nigérian des Affaires étrangères.

Elle a déclaré à la presse au sortir de l’audience, que les questions en rapport avec l’intégration régionale en Afrique ont également été évoquées au cours de cette audience « la RDC étant un pays clé en matière d’intégration en Afrique », a-t-elle ajouté. La ministre nigériane des Finances a indiqué, par ailleurs, qu’elle a, à cette occasion, présenté au Président Joseph Kabila M. Akinwimi Ayodesi Ades na, actuellement ministre nigérian de l’Agriculture et du développement rural, candidat du Nigéria pour la présidence de la Banque africaine de développement.

« Il a une grande expérience sur le plan international, en ce qui concerne le développement », a-t-elle souligné. M. Akinwimi s’est présenté lui-même comme économiste de développement ayant travaillé pendant plus de 30 ans à la BAD, avant d’être nommé ministre de l’Agriculture et du développement rural. Docteur en Agroéconomie, il a travaillé dans 15 pays africains.

ACP
digitalcongo.net

Aller en haut