Accueil / Mines & Energies / La Russie à la conquête du nucléaire africain

La Russie à la conquête du nucléaire africain

La Russie à la conquête du nucléaire africain

La Russie multiplie les initiatives pour resserrer ses liens avec les pays africains dans le domaine du nucléaire. Le pays vient, en effet, d’accorder un prêt de 25 milliards $ à l’Egypte pour le financement de l’un de ses projets nucléaires.

Rosatom, l’agence publique russe du nucléaire a, en outre, signé un accord de coopération avec le Kenya, l’Ouganda, et la Zambie. Cet accord de coopération vient ainsi renforcer la présence africaine de l’organisation qui a déjà formé des conventions similaires avec le Nigeria et le Ghana afin de les accompagner dans l’utilisation du nucléaire à des buts pacifiques, notamment dans les domaines de la médecine, de l’agriculture, et de l’énergie.

La compagnie a également fait part de son désir de participer au projet de mise en place de 9 600 MW de nucléaire actuellement en cours en Afrique du Sud. « Nous voulons que l’Afrique du Sud soit notre tremplin vers le reste de l’Afrique. Nous désirons créer un cluster nucléaire avec d’autres compagnies qui pourront collaborer avec nous sur le continent», a affirmé Viktor Polikarpov, le vice-président Afrique subsaharienne de Rosatom.

Gwladys Johnson
agenceecofin.com

Aller en haut