Accueil / Finances / La SFI et la marocaine AWB partenaires pour la promotion de l’investissement intra-africain

La SFI et la marocaine AWB partenaires pour la promotion de l’investissement intra-africain

La SFI et la marocaine AWB partenaires pour la promotion de l’investissement intra-africain
La Société financière internationale, bras du secteur privé du groupe de la Banque mondiale, et Attijariwafa bank (AWB), le groupe bancaire marocain panafricain, viennent de signer ce 26 mars à Abidjan un important accord de partenariat pour stimuler le commerce et l’investissement transfrontaliers en Afrique et soutenir les PME du Continent.

Pour promouvoir les échanges commerciaux entre l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne et d’apporter plus de soutien aux entreprises, y compris les PME, la Société financière internationale (SFI), une branche du secteur privé du groupe de la Banque mondiale et le groupe bancaire marocain panafricain Attijariwafa Bank (AWB, ndlr) ont signé ce lundi à Abidjan un accord de partenariat portant sur le soutien au commerce et à l’investissement entre l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne.

Selon les termes de l’accord, la SFI et l’AWB s’engagent à «coopérer dans la banque de financement et d’investissement, le financement de projets, ainsi que les instruments de partage de risques». «La SFI et Attijariwafa Banks partagent une vision commune selon laquelle un secteur privé en bonne santé est essentiel pour créer des emplois et stimuler la croissance économique», a confié Boubker Jai, directeur général du groupe AWB.

«Nous bénéficierons de toute l’expertise de la SFI en Afrique et tirerons parti de notre réseau panafricain et de notre connaissance des marchés sur le continent pour offrir des produits et services innovants à nos clients, tels que la banque en ligne ou encore le financement des chaînes de valeur», a ajouté Jai.

Pour sa part, Sergio Pimenta, vice-président Afrique et Moyen-Orient de la SFI, a expliqué que «l’Afrique a un fort potentiel. Mais la faiblesse du commerce transfrontalier et le manque de financements accessibles aux PME freinent la croissance économique», en indiquant que les actions prévues par l’accord signé avec le groupe marocain pourront aider à «libérer le potentiel du secteur privé africain afin de créer des emplois et contribuer à la lutte contre la pauvreté et les inégalités».

Les entreprises marocaines mises en avant

D’après le communiqué conjoint, les PME marocaines seront également accompagnées par les deux partenaires de manière à accéder aux services de financement et de renforcement de capacités nécessaires pour leur développement.

L’accord de partenariat entre les deux institutions financières s’insère dans la cadre de la stratégie de la SFI visant à soutenir les grandes entreprises marocaines dans leur expansion en Afrique subsaharienne. Avec leurs actifs financiers et d’expertise, ces dernières aident à soutenir la croissance des pays dans lesquels elles s’installent, selon la Banque mondiale. Au cours des 10 dernières années, la SFI a mobilisé quelque 1,4 milliard de dollars d’investissements pour les entreprises de la région MENA en Afrique subsaharienne.

Sylvain Vidzraku

afrique.latribune

Aller en haut