Accueil / International / La SNCF émet une obligation verte hors norme

La SNCF émet une obligation verte hors norme

La SNCF émet une obligation verte hors norme

L’entreprise publique a émis son troisième green bond, d’un montant de 750 millions d’euros et d’une durée inédite de 30 ans. Elle devient l’un des 15 premiers émetteurs au monde d’obligation verte.

La transition écologique et son financement sont résolument en marche chez les collectivités et les entreprises françaises, décidément en pointe en matière de finance verte. SNCF Réseau, le gestionnaire du réseau ferré français, vient de réussir l’émission de sa troisième obligation verte (green bond), d’un montant de 750 millions d’euros et d’une maturité exceptionnelle de 30 ans.


“Il s’agit de la plus longue émission green jamais réalisée en euro”,
se félicite l’entreprise publique dans un communiqué ce mercredi soir.

La demande des investisseurs a été forte, le livre d’ordres ayant atteint 900 millions d’euros. Les plus grands acteurs de l’investissement responsable (ISR) ont souhaité participer, à l’image du leader mondial de la gestion d’actifs, le géant américain BlackRock, très sensible à la thématique du climat.

“Acteur mondial incontournable” des green bonds

Cette troisième émission porte à 2,65 milliards d’euros le montant total levé depuis octobre dernier par la SNCF sous forme d’obligations vertes pour rénover son réseau, en incluant celle d’un milliard d’euros sur 17 ans, en mars dernier. SNCF devient ainsi “en moins d’un an l’un des 15 plus gros émetteurs au monde de green bonds” se targue le groupe, en excluant les émetteurs chinois “onshore” (green bonds en RMB et accessibles aux seuls investisseurs nationaux).

“Cette émission, sur une durée exceptionnelle de 30 ans, démontre la confiance des investisseurs dans la signature SNCF Réseau, dans la qualité de nos actifs et de notre stratégie industrielle centrée sur la modernisation durable du réseau structurant”, a déclaré Patrick Jeantet, le Pdg de SNCF Réseau, dans le communiqué. “Notre entreprise, en offrant une vraie liquidité aux investisseurs, devient désormais un acteur mondial incontournable du marché du green bond”, a-t-il fait valoir.

SNCF Réseau avait mandaté les banques Crédit Agricole CIB, Goldman Sachs, Natixis et Société Générale CIB en tant que co-chefs de file de l’opération.

La RATP a émis fin juin sa toute première obligation verte, d’un montant de 500 millions d’euros, pour financer des projets à fort impact environnemental.

Pour mémoire, l’Etat français a émis en janvier le plus important green bond jamais émis par un Etat, pour un montant de 7 milliards d’euros sur 30 ans.

latribune

Aller en haut