Accueil / Développement / La société chinoise Zhejiang Native Produce veut conquérir l’Afrique de l’ouest à partir de Lomé

La société chinoise Zhejiang Native Produce veut conquérir l’Afrique de l’ouest à partir de Lomé

La société chinoise Zhejiang Native Produce veut conquérir l’Afrique de l’ouest à partir de Lomé

L’entreprise chinoise de transformation et de commercialisation des produits alimentaires,  Zhejiang Native Produce veut conquérir les marchés des pays d’Afrique de l’ouest. Pour ce faire, la compagnie délocalise ses activités à  Lomé où elle va installer une usine de fabrication de tomate concentrée.

L’usine que la société Zhejiang Native Produce compte installer au Togo devrait servir de base de production pour l’extension de ses activités dans la transformation et la commercialisation des tomates vers des pays membres de l’espace communautaire. Selon les autorités togolaise, cette initiative est l’une des retombées du forum économique et d’affaires organisé par le Togo en marge du sommet Chine-Afrique tenu la semaine dernière.

Une décision stratégique ?

L’entreprise chinoise, spécialisée dans l’agroalimentaire exporte déjà en Afrique de l’ouest, notamment dans les pays comme le Bénin, le Nigéria, la Côte d’Ivoire…Mais face au coût élevé dans sa chaîne de production et de commercialisation internationale, la compagnie veut désormais s’installer dans l’espace Cedeao qui est l’un des plus grands marchés au monde. En s’installant au Togo, l’entreprise peut non seulement y puiser les matières premières à faible coût, mais va aussi bénéficier des avantages qu’offre la sous-région en termes de facilités. Car, en effet, les efforts d’intégration sous régionale notamment en matière de la libre circulation des biens et des personnes qui se sont matérialisés par la suppression de certaines taxes et droits de douanes, sont autant d’avantages qui attirent plusieurs compagnies internationales.

Au Togo, l’entreprise pourra également bénéficier des avantages de la zone franche, initiée depuis quelques années pour stimuler l’industrialisation du pays.

Une concurrence rude pour les entreprises locales ?

Plusieurs autres entreprises à l’instar de la chinoise, Zhejiang Native Produce comptent s’installer en Afrique de l’ouest pour y bénéficier des nombreux avantages  offerts par la sous-région. Cela a sans doute des avantages pour les pays hôtes en termes de création d’emplois et autres. Cependant, il ne faut pas oublier que ces entreprises internationales constituent une concurrence rude pour les entreprises locales, dont la plupart sont encore à l’étape embryonnaire.  La concurrence stimule certes la consommation et cela va dans l’interêt des consommateurs. Cependant, ces grandes entreprises  internationales qui s’installent  dans la sous-région et disposant de beaucoup de moyens financiers, risquent d’asphyxier les entreprises locales, appelées elles aussi à grandir et à conquérir le monde entier.

Zhejiang Native Produce & Animal By Product Group Co exporte vers plus de 100 pays et régions du monde des produits allant du textile de luxe à l’alimentation. Au premier semestre de cette année, les activités d’import-export de l’entreprise s’élèvent à 411 millions de Dollars en hausse de 5%.

Rachidou Zakari, Lomé

Ecodafrik

 

Aller en haut