Accueil / Auto & Transports / La South African Airways bientôt en zone de fortes perturbations

La South African Airways bientôt en zone de fortes perturbations

La South African Airways bientôt en zone de fortes perturbations

La South African Airways (SAA) se trouvera-t-elle bientôt à court de liquidités? Selon une information révélée par le média en ligne Moneyweb et confirmée par Phumza Macanda, porte-parole du trésor de la nation arc-en-ciel, la compagnie aérienne a vu une requête de prêt de 250 millions de rands rejetée par Citibank. Ce refus impactera assez vite la compagnie car l’emprunt était destiné à assurer son financement à court-terme.

Selon Moneyweb, un document interne à la SAA fixe la fermeture des robinets financiers de l’aviateur au 15 janvier. Face à l’imminence de la menace, Phumza Macanda joue la carte de la sérénité et de la sobriété. «Nous sommes informés de l’annulation du prêt de la Citibank et nous travaillons avec la SAA afin de nous assurer qu’elle dispose de liquidités en quantité suffisante.», a-t-elle affirmé.

Cette situation de crise se profile alors que l’équipe dirigeante de la compagnie a averti à plusieurs reprises le conseil d’administration de la SAA quant à ses difficultés à emprunter sur les marchés. La combinaison d’une situation financière désastreuse (il faut 14 milliards de rands à la compagnie pour consolider sa dette à moyen-terme), de frictions internes et du licenciement de dirigeants-clés a érodé la crédibilité de la SAA auprès des agences de notation.

Pour rappel, la SAA a connu sept directeurs généraux dans un intervalle de quatre ans et ne s’attend à retrouver l’équilibre financier qu’à partir de 2018. Il reste à savoir désormais si l’aéronef survivra à la tourmente jusqu’à cette échéance.

Aaron Akinocho
agenceecofin.com

Aller en haut