mercredi 20 février 2019

Accueil / Développement / La Tanzanie s’attend à un doublement des recettes horticoles de 2016 à 2020

La Tanzanie s’attend à un doublement des recettes horticoles de 2016 à 2020

La Tanzanie s’attend à un doublement des recettes horticoles de 2016 à 2020

Les revenus de la Tanzanie générés par le secteur horticole devraient doubler au cours des trois prochaines années, a indiqué lundi un haut responsable du secteur privé du pays.

Godfrey Simbeye, directeur exécutif de la Tanzania Private Sector Foundation, a déclaré que le chiffre d’affaires passera à 1,3 milliard de dollars d’ici 2020, contre 640 millions enregistrés l’an dernier.

Si ces projections sont réalisées, a-t-il dit, l’horticulture dépassera le tourisme et l’hôtellerie pour devenir la principale source de revenu en devises du pays.

« Le pays va récolter beaucoup de fruits dans le secteur de l’horticulture et ce n’est qu’une question de temps avant qu’il ne remplace l’industrie du tourisme », a déclaré M. Simbeye en marge d’une conférence internationale de deux jours sur l’horticulture à Arusha.

L’industrie horticole, qui englobe la production, la transformation, la livraison et le marché des fruits et légumes, emploie 2,5 millions de Tanzaniens.

Le commissaire régional de Mbeya, Amos Makalla, a déclaré que le gouvernement était prêt à travailler avec le secteur privé pour renforcer l’industrie horticole.

« Nous continuerons à travailler en étroite collaboration avec le secteur privé et d’autres investisseurs pour nous assurer que nous nous attaquons à la pauvreté et améliorons la sécurité alimentaire et la nutrition grâce à cette industrie lucrative », a déclaré M. Makalla.

Il a dit que l’industrie a affiché une croissance de 11% au cours des cinq dernières années.

« L’industrie est en train de s’épanouir et le gouvernement s’est engagé à faire participer le secteur privé au premier secteur du pays », a-t-il ajouté.

Daudi Riganda, directeur de la zone nord du Tanzania Investment Centre, a déclaré que son bureau continuerait à créer des liens commerciaux entre les principaux acteurs de l’industrie.

ARUSHA (Tanzanie), 9 octobre (Xinhua)

Aller en haut