Accueil / Développement / La Tanzanie vise le marché sud-africain du café

La Tanzanie vise le marché sud-africain du café

La Tanzanie vise le marché sud-africain du café

La Tanzanie commencera prochainement à vendre son café transformé en Afrique du Sud, car ce pays encourage l’exportation de produits de café transformés plutôt que de grains de café bruts.

Adolf Mkenda, secrétaire permanent du ministère tanzanien de l’Industrie, du Commerce et de l’Investissement, a déclaré mardi que l’Autorité tanzanienne de développement du commerce (TANTRADE) avait commencé à travailler en collaboration avec la Fondation tanzanienne pour le secteur privé (TPSF) sur les modalités qui permettront aux produits tanzaniens, dont le café, d’entrer sur les marchés sud-africains.

C’est le résultat des accords récemment conclus par les présidents tanzanien et sud-africain, John Magufuli et Jacob Zuma, sur la nécessité d’encourager les échanges bilatéraux.

M. Mkenda a encouragé les entreprises de traitement du café de Tanzanie à proposer des produits répondant aux normes internationales.

“Nous perdons des milliards de shillings tanzaniens en vendant des grains de café bruts à l’étranger. Une tasse de café à Londres au Royaume-Uni, ou ailleurs dans le monde, est bien plus chère que ce que nous vendons. En tant que gouvernement, nous sommes déterminés à changer cette tendance en vendant du café transformé. Cela bénéficiera aux cultivateurs de café et à toutes les personnes sur la chaîne de valeur”, a dit M. Mkenda.

Ce pays d’Afrique de l’Est produit des grains de café parmi les meilleurs au monde, a fait valoir Edwin Rutageruka, directeur général en exercice du TANTRADE, ajoutant que le TANTRADE distribuera davantage de machines de transformation du café en Tanzanie afin que davantage de personnes puissent boire le café produit localement.

Le café est le principal produit d’exportation de Tanzanie, avec une production moyenne de 30.000 à 40.000 tonnes chaque année. Au total 90% des cultivateurs de café du pays sont de petits exploitants agricoles, et l’industrie du café emploi environ 270.000 travailleurs.

ARUSHA (Tanzanie), 11 juillet (Xinhua)

Aller en haut