Accueil / Développement / La Tunisie déclarée responsable dans l’affaire de la BFT, selon Mehdi Ben Gharbia

La Tunisie déclarée responsable dans l’affaire de la BFT, selon Mehdi Ben Gharbia

La Tunisie déclarée responsable dans l’affaire de la BFT, selon Mehdi Ben Gharbia

La Tunisie aurait perdu son arbitrage devant le centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI) contre l’ABCI Investments Limited dans l’affaire la Banque Franco-Tunisienne (BFT).

C’est ce qu’a annoncé, ce mardi 18 juillet 2017, le ministre chargé des Relations avec les instances constitutionnelles et la Société civile, Mehdi Ben Gharbia, dans une interview accordée à l’émission “Prime Time” de Sofiène Ben Farhat et Hassen Hameli sur Radio Med.

L’affaire remonte à 1982. Les plaidoiries se sont achevées fin 2016, en attente du jugement, qui a été rendu hier soir, engageant la responsabilité de l’Etat tunisien depuis 1989, a précisé M. Ben Gharbia, sans certitude, les détails du jugement n’ayant pas été encore été révélés.
Il a souligné, dans ce cadre, que les délais d’appel ne sont pas écoulés : la Tunisie peut, donc, faire appel de cet arbitrage. Il a indiqué que ce dossier avait été suivi par le gouvernement d’unité nationale, qui a engagé l’un des plus grands bureaux d’avocats pour défendre les intérêts de la Tunisie et qui a même fait l’objet d’un CMR.

En réponse à une question de Sofiène Ben Farhat, Mehdi Ben Gharbia a indiqué que le montant initial du litige était de 2,5 millions de dollars et qu’après presque 30 ans de procédure, l’ABCI estime son préjudice à près d’un milliard de dollars, ce qui est, selon lui, «un montant faramineux et pas réaliste du tout !». Il a noté que si la responsabilité de l’Etat tunisien est confirmée en appel, il faudra encore des années pour déterminer la valeur du préjudice et le montant à verser.
Tous ceux dont la responsabilité sera prouvée dans ce fiasco rendront des comptes, a-t-il expliqué en réponse à une autre question du journaliste.

businessnews.com.tn

Aller en haut