Accueil / Tic & Telecoms / La vague de xénophobie en Afrique du Sud met en danger les activités de MTN Nigeria

La vague de xénophobie en Afrique du Sud met en danger les activités de MTN Nigeria

La vague de xénophobie en Afrique du Sud met en danger les activités de MTN Nigeria

Suite à la crise de xénophobie que traverse l’Afrique du Sud, qui a déjà connu des meurtres d’étrangers, des officiels du nouveau gouvernement nigérian ont déposé un mémorandum auprès du haut commissaire d’Afrique du Sud au Nigeria. Ils y appellent le gouvernement sud-africain à prendre des mesures fermes contre les « agresseurs ». Dans le cas contraires, des entreprises sud-africaines opérant au Nigeria seraient fermées en signe de rétorsion.

Comme toujours, tous les regards se tournent vers l’opérateur de téléphonie mobile MTN, l’une des présences les plus visibles des intérêts sud-africains au Nigeria. L’opérateur de téléphonie mobile, leader du marché télécom nigérian avec 46% de part, a contribué à 3% au revenu du groupe en 2014. Si ses activités sont suspendues, ce sont de pertes immenses qui s’annoncent en perspective pour le groupe MTN. Le Nigeria est tout de même son plus gros marché en Afrique.

Régissant au rapatriement de 340 employés sud-africains du groupe pétrochimique Sasol en Mozambique, suite à la grogne naissante parmi leurs collègues mozambicains, Chris Moroleng, le directeur des affaires d’entreprises de MTN Nigeria, a déclaré qu’aucun membre de son équipe et lui n’ont été menacés d’aucune sorte.

agenceecofin.com

Aller en haut